Sacha Guitry : une biographie en phylactères entre bons mots et marivaudage

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : dimanche 21 mai 2017 16:32 Affichages : 429

Sacha GuitryPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Né le 21 février 1885 à Saint-Pétersbourg, le dramaturge, acteur, metteur en scène, réalisateur et scénariste Sacha Guitry (dont le prénom était Alexandre, Sacha étant celui que lui avait donné sa nourrice russe) a écrit cent-vingt-quatre pièces de théâtre et réalisé trente-six films pour le cinéma. Connu pour ses bons mots et son humour souvent cynique, cet homme complexé par son physique mais marié cinq fois avec des actrices toujours plus jeunes et plus belles, ami et confident de la grande Arletty, victime récurrente de reproches au sujet de son inaction lors de la guerre de 39/45 ( on l'inculpera pour d'ailleurs d'« intelligence avec l'ennemi », ce que Guitry commentera ainsi : « Je crois, en effet, n'en avoir pas manqué » ) mais dont le succès auprès du public n'a jamais fléchi, cet homme de lettres et d'arts - donc - fascine davantage quand on en connaît l’histoire. 

- Chérie, tu es seule?/ -Non, je suis pas seul, ma femme est là aussi.

Sacha GuitryFils de Lucien Guitry, père infidèle, goujat notoire et acteur qui pratiquait à ses débuts la promotion canapé - et que l’on surnommait «  Divan le terrible »- , et de Renée Delmas de Pont-Jest, mère peu aimante, cancre patenté encore en sixième à 18 ans, marié pour la première fois à 22 ans avec Charlotte Lyses de 8 ans son aîné et qui l’épouse pour se venger de son père, Sacha eut une vie théâtrale et...riche en situations vaudevillesques; sa vie lui a été un sujet d’inspiration fécond : les amants de chacune de ses femmes, les disputes conjugales… La scène de dispute, d'ailleurs, entre Jacqueline Delubac, sa troisième épouse, est particulièrement révélatrice :
"- Mes pitreries?
- Oui, et cette manie que tu as de tout noter, qu’on se dise des mots d’amour ou qu’on se dispute, tu notes tout.
- Tu rodes tes bons mots pendant des jours, sur moi, nos amis, même sur la cuisinière…c’est insupportable. Tu les mets en bouche comme tu dis, avant d’en faire un dialogue de théâtre."
Cet ouvrage biographique est terriblement séduisant parce qu’il regorge de maximes du personnage éponyme, qu’il donne à voir la vie du dramaturge comme une succession d’actes riche en rebondissements, en succès et en déconvenues et offre un portrait passionnant de l’homme de théâtre dont bien des répliques ont forgé une réputation de misogyne mais qui semble les avoir aimé passionnément : «  les femmes, je suis contre... tout contre. «  et donna comme recette du couple en interview peu de temps avant son décès : «  Il faut courtiser sa femme comme si jamais on ne l’avait eue. Il faut se la prendre à soi-même.

La Libération ? Je peux dire que j'en ai été le premier prévenu.

Sacha Guitry, une vie en bande dessinée
Editions : Delcourt / Mirages
Scénario : François Dimberton
Dessin : Alexis Chabert
Couleur : Magali Paillat
Parution : 31 mai 2017
Prix: 17,95€

Je vais enfin vivre seul, et déjà je me demande avec qui.


De FunèsDes mêmes auteurs :
A la fin de l’ouvrage cité ci-dessus, on retrouve une planche de Louis de Funès, une vie de folie et de grandeur, créée par les mêmes auteurs...où l’on découvre une rencontre entre Sacha Guitry et Louis de Funès, alors tout jeune et ravi de la dédicace que lui offrira le "maître".

Il était une fois...Louis de Funès.

Louis de Funès reste pour le public français un acteur de génie, une figure de rire et de joie inoubliable. Mais qui se cache derrière ce personnage public? Un être discret, très timide et terriblement anxieux. François Dimberton raconte la vie romanesque de cet être d’exception, depuis 1913 où son père, Carlos de Funès, jeune avocat espagnol, épouse à Paris la fille du richissime señor Soto Reguera qui n’apprécie pas du tout cette alliance jusqu’au 27 janvier 1983 où il s’éteint au château de Clermont à l’âge de 69 ans. 
Accompagné du trait complice et attrayant d’Alexis Chabert, le lecteur découvre avec plaisir et amusement le destin singulier d’un trublion du cinéma français, en croise d’autres à l’occasion du récit des tournages et en garde un souvenir plaisant. À offrir et à s’offrir sans hésitation !

Louis de Funès - une vie de folie et de grandeur

Éditions: Delcourt

Collection: Mirages

Scénario: François Dimberton

Dessin: Alexis Chabert

Couleurs: Magali Paillat

Date de parution: 13 novembre 2014

Prix: 16,95€

CoréeDu même dessinateur :

La Faute : Michaël Sztanke, Alexis Chabert et la Corée du Nord
Michaël Sztanke a vécu en Chine, à Pékin, comme correspondant de RFI puis à Hong Kong comme grand reporter de la télévision.  Réalisateur et écrivain, il est l’auteur de plusieurs documentaires dont l’un sur la Corée du Nord. Il a eu l’occasion de faire trois voyages exceptionnels en Corée du Nord durant lequel il a eu l’occasion de découvrir sa capitale, Pyongyang, vitrine d’un pays où la propagande est omniprésente, masquant mal la misère économique et humaine dans laquelle est plongée la Corée du Nord, et la liberté d’expression totalement muselée. 
Avec Alexis Chabert, il a imaginé une fiction tout à fait plausible qui choisit pour héros Chol-Il, un guide touristique pour les rares visiteurs étrangers. Ce dernier essaie de réduire les suspicions dont il est l’objet par sa hiérarchie depuis qu’il a omis de porter sur son veston le badge officiel représentant les portraits souriants de Kim II- sung et Kim Jong-il lors des funérailles de ce dernier. Dans un pays où « chaque citoyen nord-coréen a l’obligation de porter le badge des leaders à son veston», où l’on « applique la culpabilité par association. Une famille peut être victime du régime sur trois générations si un de ses membres est reconnu coupable
d’opposition ou de faute grave», qui voit de nombreux citoyens tenter grâce à des passeurs de se réfugier en Corée du Sud ou en Chine, l’absurde règne en maître terrifiant. C’est ce que nous montre ce travail à saluer.
Voilà un ouvrage salvateur, témoignage nécessaire de ce qu’est un régime totalitaire. Même si Michaël Sztanke n’a pu circuler librement en Corée du Nord, derrière ce qu’il ne peut nous montrer, on voit presque encore mieux. Les non-dits trahissent la terrible situation du pays dirigé par le maréchal Kim-Yung-Un, le cadet des fils de Kim Jong-Il. Une bd-reportage dont le propos est de très grande qualité et que nous vous invitons vivement à découvrir.

La Faute - Une vie en Corée du Nord

Éditions: Delcourt/ Mirages

Scénario et photos: Michaël Sztanke

Dessin: Alexis Chabert

Couleur: Fabrice Toudret

Parution: 7 mai 2014

Prix: 15,95€