Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Les femmes de Barbe Bleue : la rencontre improbable avec l’homme – séducteur, l’homme – monstre

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 24 novembre 2017 06:18 Affichages : 219

Barbe BleuePar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ Bleu azur comme peut l’être le ciel d’été, bleu profond comme peut l’être l’océan tourmenté, bleu gris comme peuvent l’être des yeux inquiets. Bleue comme l’est la barbe du mystérieux personnage extrait des contes de Perrault et réinventé dans l’écriture de la pièce de théâtre mise en forme par Valentine Krasnochok, Les femmes de Barbe Bleue.

A l’initiative, Lisa Guez qui, terrifiée petite fille par La Barbe Bleue de Perrault, a initié ses étudiants à un exercice d’improvisation. Il n’est de conte sans exigence de narration pour interroger l’angoisse et susciter la curiosité. De facto, le mystère et l’imaginaire s’ouvrent sur des champs du possible autorisant une liberté artistique déclinée au féminin – pluriel, Valentine Bellone, Camille Duquesne, Anne Knosp, Nelly Latour, Jordane Soudre. La dramaturgie de Valentine Krasnochok repose sur les témoignages des cinq comédiennes qui ont façonné sur le vif les portraits des femmes de Barbe Bleue. Du désir à la réalité, de la fascination à la peur, se dresse une forme d’excitation intérieure préméditée par la soumission liée à l’absolue interdiction de franchir un palier… une porte derrière laquelle se cache l’horreur coagulée dans toute sa diversité.

De l’abnégation il a fallu aux comédiennes pour interpréter tour-à-tour une des femmes de Barbe Bleue. Chacune raconte sa rencontre avec l’homme au physique impressionnant rehaussé d’une barbe bleue hirsute qui lui barre une partie du visage. Les récits mettent en évidence des individualités insouciante, téméraire, amoureuse, déterminée, errante. Un conte livré au pluriel qui n’est pas étranger dans le fond avec l’actualité alimentée de faits divers sordides… où les femmes sont toujours victimes de mauvaises rencontres… des hommes qui voient rouge !
La scénographie est épurée, cinq chaises meublent l’espace et changent régulièrement de place selon la narration en cours. La création lumières fait feu de tout halo intime ou plein cadre sur les femmes – comédiennes, les protagonistes – innocentes. Cet aspect technique revêt un caractère d’utilité scénique indispensable dans la conjonction ‘mise en scène et expressivité’. Il crée une alchimie qui dérange la vérité, bafoue la liberté et renvoie l’image inverse des personnages bousculés entre amour et violence.
La mise en scène de Lisa Guez, la convocation de l’exigence et de l’ouverture d’esprit, la révolte de la femme face à la force de l’homme, la lumière sur les faiblesses qui donnent vie à une mutation des sens virant sur la question du « qui suis-je ».
Renier les injonctions en commettant l’irréparable, ouvrir la porte du cabinet avec la petite clé. La mort répand des odeurs nauséabondes de cadavres endormis et de sang maculant les lames du plancher. Les esprits semblent animés par une envie soudaine de vengeance proférée contre leur bourreau – amoureux, Barbe Bleu.
Les agonies libèrent des râles intérieurs, les bouches s’ouvrent pour livrer des histoires conjugales, somme toute banales en apparence, exceptée dans la conclusion.
Qui sommeillait sous l’homme à la barbe bleu azur comme pouvait l’être le séducteur, bleu profond comme pouvait l’être le monstre, bleu gris comme le furent les yeux inquiets des femmes avant d’être assassinées à cause d’une porte ouverte ?
Les femmes de Barbe Bleue, une création collective de "Juste Avant La Compagnie" éclectique, intéressante et agréablement étonnante. Il est à souhaiter que le spectacle s’inscrive dans une programmation théâtrale dans les temps à venir car il mérite d’être connu, vu, apprécié et reconnu pour la qualité de son travail.

Les femmes de Barbe Bleue
Idée originale et mise en scène Lisa Guez
Dramaturgie et mise en forme Valentin Krasnochok
Avec Valentine Bellone, Camille Duquesne, Anne Knosp, Nelly Latour, Jordane Soudre
Le texte est édité dans par les éditions L’œil du Prince

Le spectacle a été joué au Théâtre El Duende à Ivry sur Seine les 9 & 10 novembre 2017