Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Sanseverino version blues : de Montreuil à Memphis

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Lyrique Mis à jour : jeudi 2 novembre 2017 19:57 Affichages : 576

SanseverinoPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ On ne présente plus Sanseverino. D'autant qu'il est resté égal à lui même : blagueur, une gouaille qui régale, une provoc jamais malveillante. On peut tout lui passer. Même de changer de style musical à chaque album, et d'embarquer cette fois-ci ceux qui l'ont aimé en guitariste manouche, du côté de Memphis et de son "power blues". Comprendre, un blues propulsé avec puissance par une équipe de pointures : Stéphane Huchard à la batterie, Christophe Cavero à l'orgue et au violon, Marko Balland à l'harmonica.

 

A part quelques références à ses succès passés, Sanseverino déroule essentiellement son nouvel album, "Montreuil-Memphis", du "blues électrique gorgé de guitares" comme il l'écrit lui-même. Les textes sont finement ciselés, la musique percutante et efficace, avec une place importante laissée aux chorus. Sanseverino est sur ce terrain loin d'être ridicule, étalant toute sa maîtrise sur une cascade de guitares toutes plus belles les unes que les autres (7 au total !). Il se promène. D'un côté, ses musiciens, entre lesquels il navigue, au gré des séquences de jeu et des chorus des uns et des autres. De l'autre, le public, qu'il interpelle, harangue, exhorte à se lever pour venir danser. "Un concert c'est fait pour foutre le bordel !". Un public peut-être moins convaincu par le nouveau style musical de Sanseverino, mais ravi de pouvoir danser et chanter avec lui, devant ou même sur la scène.
Les nostalgiques du "Tango des gens" continueront donc à espérer un retour aux sources pour les prochains albums de Sanseverino, mais une chose est sûre : son capital sympathie et déconne est toujours au plus haut !

Découvert le 20 octobre 2017 au Domaine d’Ô - Théâtre Jean Claude Carrière

Le site de l’artiste : https://www.sanseverino.fr/

Le voir en concert?

- Samedi 11 Novembre 2017 à 20h30 À SAINT MARS LA JAILLE (44) - Centre Culturel Paul Guimard A Saint Mars La Jaille

- Mardi 14 Novembre 2017 à 21h00 À CEBAZAT (63) - Le Semaphore A Cebazat  - Dans le cadre du festival SEMAPHORE EN CHANSON

- Mercredi 15 Novembre 2017 à 20h30 À BRAINANS (39) - Le Moulin De Brainans

- Vendredi 17 Novembre 2017 à 20h30 À DECINES (69) - Le Toboggan

- Jeudi  23 Novembre 2017 à 21h00 À SAINT MAURICE L'EXIL (38) - Salle Aragon A Saint Maurice L'exil

- Vendredi 24 Novembre 2017 à 20h15 À LE GARRIC (81) - Maison De La Musique A Le Garric

- Samedi 25 Novembre 2017 à 20h30 À LE HAILLAN (33) - Entrepot Du Haillan

- Lundi 27 Novembre 2017 à 19h30 À PARIS (75) - Bataclan

- Samedi 13 Janvier 2018 à 20h30 À THONON LES BAINS (74) - Maison Des Arts Du Leman / Theatre Maurice Novarina

- Samedi 20 Janvier 2018 à 20h00 À LA CIOTAT (13) - Theatre De La Chaudronnerie A La Ciotat

- Mardi 23 Janvier 2018 à 20h30 À SOTTEVILLE LES ROUEN (76) - Trianon Transatlantique

- Samedi 27 Janvier 2018 à 20h00 À LENS (62) - Le Colisee Theatre Municipal A Lens

- Vendredi 02 Février 2018 à 20h30 À LE BROC (06) - Salle De Spectacle Les Arts D' Azur Au Broc

- Vendredi 09 Février 2018 à 20h30 À ROUBAIX (59) - Le Colisee A Roubaix

- Jeudi 08 Mars 2018 à 20h30 À POITIERS (86) - La Blaiserie

- Vendredi 09 Mars 2018 à 20h30 À ROUILLAC (16) - Le Vingt Sept (27) A Rouillac / La Palene

- Samedi 24 Mars 2018 à 21h00 À AUBERGENVILLE (78) - Theatre De La Nacelle Aubergenville

- Vendredi 06 Avril 2018 à 20h30 À LA SOUTERRAINE (23) - Centre Culturel Yves Furet (L'ecluse) A La Souterraine

- Samedi 07 Avril 2018 à 20h30 À CORNEBARRIEU (31) - L'aria A Cornebarrieu

A lire aussi : 

Sanseverino est Papillon : la bd et la guitare en cavale