Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Kader Attou : Opus 14, un ballet énergisant au coeur de métronome

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : vendredi 20 janvier 2017 22:44 Affichages : 2159

Kader AttouPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Les ballets modernes nous habituent à des compositions où le contraste, la variation ou l'accumulation deviennent les maîtres-mots d'une représentation chorégraphique éclatée. Opus 14 surprend par ses nombreuses séquences qui se dansent à l'unisson par tout le groupe...et l'on reconnaît que dans le contexte actuel, ce retour à une unité, à un sentiment vif de symbiose collective fait du bien. Le chorégraphe lui-même définit ce travail "comme une ode à l’humanité dansante."

Les danseurs de Kader Attou, de formation hip-hop, ont une mobilité corporelle impressionnante: selon les tableaux, ils deviennent corps-robots, corps-zombies, corps-toupies, respirations ou encore esprits danseurs dont les ombres se détachent de la pénombre sur un fond de scène lumineux. Ils marquent la cadence en un ballet-métronome. On se laisse emporter par les toiles mouvantes hypnotisantes qu'ils composent de leurs flexions, extensions, rotations, translations, abductions, équilibres, élévations, rebonds, suspensions et sauts divers....s'y ajoutent des performances de break impressionnantes: " headspin", "thomas" font de ces solistes des boules tourbillonnantes qui éclaboussent l'espace d'une énergie centrifuge. Le ballet ne cesse de jouer avec le rythme avec pertinence : le contraste entre des scènes pétaradantes de tonus et d'autres qui se déroulent au ralenti, comme en suspension, et procèdent parfois même à des arrêts sur images ( où les corps s'enchevêtrent, s'empilent, se superposent et forment des ensembles visuels magnifiques, rhizomes de membres et de corps qui se modifient et se métamorphosent à l'envi) , ménage une énergie prodigieusement vivante et vraie. D'ailleurs, très vite, l'esprit du spectateur imprime certains gestes volontairement répétitifs imaginés par le chorégraphe et l'envie de se lever et de danser est forte.

Outre les 16 danseurs, on applaudira également les jeux de lumière superbes qui les font tantôt disparaître de manière évanescente, baignent à d'autres minutes les corps d'un effet tamisé esthétique jusqu'à en faire même des ombres chinoises. Le choix de la bande sonore doit être félicitée aussi car elle voyage du contemporain au classique, de la techno à la musique folklorique dans un enchaînement fluide et attrayant pour le tympan. Opus 14 est une performance physique et esthétique fabuleuse. Une volonté palpable et sensible d'affirmer l'humain, sa présence, son corps et son identité dans un jeu de répétitions d'impressions d'un même mouvement, une sorte de déhanchement, un balancement qui accompagne souvent des chorégraphies en refrains.

Enfin, à quelques phrasés de la clôture, plaisir d'entendre aussi la danse sans la musique, le pas qui crisse sur le parquet, le talon qui imprime le mouvement, le geste qui embrasse l'air....puis tout disparaît comme un rêve...

OPUS 14
Kader Attou - Cie Accrorap
Création 2014
Une création Biennale de la Danse de Lyon 2014
 - Une pièce pour 16 danseurs


En 2017

- Les 17 et 18 janvier 2017 à la Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau

- Du 19 au 22 janvier 2017 au TNBA - Bordeaux
– 27 janvier : Narbonne, Le Théâtre, Scène Nationale,
– 14 février : Martigues, Théâtre des Salins, Scène Nationale
– 17, 18 février : Orléans, Le Théâtre, Scène Nationale
- 19 mars : Allemagne, Bremen, Festival Tanz Bremen
- 4 avril : Suisse, Meyrin, Théâtre Forum
- 10 et 11 avril : Chalon-sur-Saône, Espace des Arts, Scène Nationale
- 15 avril : Allemagne, Hanovre, Hannover State Theater
- 25 et 26 avril : Maubeuge, Le Manège, Scène Nationale
- 29 avril : St Louis, La Coupole
– 3 mai : Le Perreux, Centre des Bords de Marne
– 13 mai : Rambouillet, La Lanterne
– 31 mai : Tarbes, Le Parvis, Scène Nationale (…)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer