Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Dancing Grandmothers : "La gaieté appelle le bonheur, la danse appelle le bonheur"

Écrit par Edith Huguet Catégorie : Danse Mis à jour : jeudi 22 février 2018 08:43 Affichages : 580

Dancing Par Edith Huguet - Lagrandeparade.fr/ Eun-Me Ahn est une chorégraphe incontournable de la scène Coréenne. Pour "Dancing Grandmothers",elle est allée à la rencontre de ces "ajummas" vivant dans des villages sud-coréens - dont sa propre mère - (leur âge oscille entre 70 et 90 ans), pour un voyage inattendu dans le passé.

SA présence mystique s'impose dans un premier tableau. Un personnage androgyne, vêtu d'un grand jupon rouge, crâne rasé, marche lentement mais avec détermination sur un parcours qu'un film projeté dessine, jonché de paysages de provinces du Sud-Coréen. Puis il s'efface...

Neuf danseurs surgissent alors sur scène, neuf personnalités excentriques bien différentes, portant des vêtements multicolores où pois, rayures, paillettes rivalisent à ravir. Dynamisant l'espace, habités, ils se lancent dans une transe infernale et ininterrompue, rythmée par de la musique électro entêtante. Puis l'énergie retombe. Les envoutés quittent le plateau. Le calme se fait.
Une projection vidéo pas moins surprenante suscite alors notre attention. Des femmes plutôt âgées dansent dans le silence sans sophistication. Certaines timides ont d'abord hésité, d'autres osent plus vite, enthousiastes, mais toutes sont heureuses qu'on leur ait demandé de le faire, de leur offrir ce moment privilégié où le rêve renait. Elles se balancent sur des musiques qu'elles seules entendent. Des airs qui les connectent avec leur histoire personnelle, les métamorphosent. Elles semblent ne plus voir ces regards étonnés ou moqueurs qui se posent sur elles : des situations qui provoquent le rire des spectateurs. Leurs corps se libèrent à travers cette danse, les bras levés sur les tubes de leur jeunes années et effacent ces changements qu'elles pensaient radicaux. Ce qu'elles nous offrent par leur sourire, c'est l'expression authentique de leurs sentiments ressuscités.
Et lorsque jeunes danseurs professionnels et grand-mères se retrouvent, les âges ne comptent plus. Présent et passé, tradition et modernité ne font plus qu'un. Les corps se mêlent pour un moment très émouvant où l'amour domine. L'alchimie intergénérationnelle est réussie. C'est un spectacle coloré empreint de poésie qui fait du bien. Une jubilation communicative clôture ce moment. Et le public est invité à monter sur scène pour partager dans une allégresse collective une joyeuse explosion libératrice!

Dancing Grandmothers

Chorégraphie, direction artistique, conception costumes et scénographie : Eun-Me Ahn
Musique : Young-Gyu Jang
Conseil artistique : Chun Wooyoung
Scénographie : Sunny Im/unkwan Design
Création lumière : Jin-Young Jang
Réalisation vidéo : Tae-Seok Lee
Captation vidéo : Seunghwan KIM, Sangwha Lee, Taeseok Lee, Jiwoong Nam
Avec Eun-Me Ahn, Jihye Ha, Youngmin Jung, Hyekyoung Kim, Kibum Kim, Kyungmin Kim, Jaeyun Lee, Hyunwoo Nam, Sihan Park, Yeji Yi
Avec la participation de 10 grands-mères coréennes

Dates et lieux des représentations: 

- Les 12 et 13 janvier 2018 à la Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau ( 34)