Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Tu me suis ? : le danseur muet, la clown amoureuse et le percussionniste poète

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Danse Mis à jour : jeudi 14 décembre 2017 11:42 Affichages : 972

Tu me suisPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ Toujours dans le cadre du festival Kalypso, "Tu me suis ?" est une histoire de poursuite entre un clown (forcément un peu triste) mais super drôle, et des artistes (danseur / percussionniste ici) possédés par leur art. Et c'est également un puzzle dont toutes les pièces racontent une même histoire, celle d’une tentative de rencontre, d’une possible découverte, entre deux êtres différents. La thématique première de "Tu me suis ?", c'est la rencontre, la rencontre amoureuse, la rencontre amicale : comment on se rencontre quand on ne parle pas la même langue et qu'on n'a pas les mêmes codes. Comment on arrive à communiquer.

Cette fois, un danseur et « une » clown dialoguent sur les rythmes d'une batterie, véritable troisième personnage qui les accompagne sur scène, et devient le métronome de leurs émotions. Disons carrément que la clown est littéralement fascinée par le danseur qui la rend amoureuse… grâce à la musique qui lui fait bouger son corps. Ce danseur-là possède la grammaire issue du hip hop, mais c’est surtout un spécialiste du « Locking », un véritable magicien des mouvements. Elle, la femme-clown, est une boule d’énergie débordante de mots : elle parle, parle, parle pour tenter de comprendre le sens de ce qu’elle ressent. C’est un duo improbable parce que tellement différents. Elle voudrait l’aimer mais lui se demande ce qu’elle lui veut, à le suivre comme ça. Sans pouvoir la suivre, d’ailleurs vraiment. Il est l’objet de ses rêves et fantasmes. Et lui a la patience de l’écouter, voire de la supporter. La danse, les mots et la musique s’entremêlent pour trouver dans le rire une façon de séduire le public. Mort de rire… faut dire ce qui est. Car derrière le nez de clown se cache une artiste (Muriel Henry) qui non seulement sait aussi danser mais bouger son corps comme les plus grands comiques : de Charlie Chaplin à Buster Keaton. On pense alors à Annie Fratellini (une des premières femmes clown) croisé avec le Jacques Tati de Monsieur Hulot, et nous pesons nos mots. Son numéro est irrésistible. On peut même se demander si elle ne veut pas nous dire plus que ce que l’on croit voir (un jeu drôle-de rôles) entre la sempiternelle tentative de s’entendre et se comprendre entre hommes et femmes… Vénus-Mars et ça repart !

"Tu me suis ?" est un spectacle d’autant plus « vivant » qu’il est le fruit d'un désir collectif, d’un travail d’improvisation, du mélange de plusieurs savoir-faire et du plaisir d’être ensemble. "Tu me suis ?", c'est l'histoire d'une rencontre qui tarde à se faire. Entre un homme et une femme qui n'arrêtent pas de se croiser. Elle, assez maladroite avec son corps, et lui dans le mouvement saccadé. La femme-clown le poursuit, danse avec lui autant que faire se peut, lui parle, essaie d'entrer en contact avec l’homme. Le mâle… dont elle a très envie, tout en ayant peur de lui. C’est une vision onirique, romantique. Et drôle… répétons-le. Il y a aussi beaucoup de moments de poésie, dans le spectacle, des moments plus doux, et des moments où l'on se pose des questions sur nos différences. C’est un spectacle sur la rencontre et le partage mais aussi sur le rythme frénétique dans lequel on vit actuellement.

Muriel Henry, clown et metteur en scène, est la cofondatrice du Collectif 4ème Souffle, dont c’est le troisième spectacle. Sur le plateau il y a un danseur hip hop Patrick Pirès, alias P. Lock. Une référence dans le monde du hip hop, où il y a plusieurs disciplines. Il est triple champion du monde de la sienne le Lockin'. Tous deux sont accompagnés par un excellent batteur Jérémie Prodhomme, qui sait aussi danser et jouer de la musique. Ce collectif est né il y a quinzaine d'années, dans la compagnie de danse Montalvo-Hervieu qui tourne beaucoup et emploie des artistes venus de tous horizons. Ce qui les a rapprochés, c’est qu’il y dans le Lockin' une dimension humoristique, de l'autodérision, de l'humour. C'est une discipline du hip hop qui est moins virilo-masculine que le Break. D’ailleurs, P. Lock nous gratifie d’un numéro de claquettes que Fred Astaire et Gene Kelly auraient sans doute apprécié. Vous allez rire et avoir envie de danser : que demande le peuple des Métallos ?

Tu me suis ?
Création collective (4e souffle)
Avec Muriel Henry (clown), Patrick Pirès alias P.Lock (danseur), Jérémie Prod’Homme (batteur)
A partir de 8 ans

- Jusqu'au dimanche 17 décembre 2017 à la Maison des Métallos. (Mardi, mercredi 20 h ; Jeudi 14 h ; Vendredi, samedi 19 h ; dimanche 16 h. Au 94, rue J-Pierre Timbaud – Paris 11. Métro Couronnes ou Parmentier / Bus 96. Résa : 01 47 00 25 20)