Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Meguri de Sankai Juku : les sept tableaux zen et poétiques d'Ushio Amagatsu

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : vendredi 20 janvier 2017 23:19 Affichages : 184

Sankai YukuPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Meguri est un spectacle, de la compagnie de danse contemporaine japonaise Sankai Juku, constitué de sept tableaux. Le mot "Meguri" vient de "meguru" et est en lien avec l'idée de rotation, de toute chose effectuant un mouvement circulaire et, par extension, de tout ce qui circule en suivant un certain ordre ( ex: le passage du temps, les changements de saison..). Le sous-titre du spectacle, "Exubérance marine, tranquillité terrestre", fait écho au nom de la compagnie Sankai Juku, qui signifie "l'atelier de la montagne et de la mer".

Ushio Amagatsu - qui a créé la compagnie en 1975 - fait partie de la deuxième génération de danseurs butō, une danse née au Japon dans les années 1960. On la nomme « danse du corps obscur » parce qu'elle s'inscrit en rupture avec les arts vivants traditionnels du nô et du kabuki. Le butō est imprégné de croyances shintô et de bouddhisme. Proche de la performance, ce type de danse relève d'une introspection et d'une disponibilité au monde. Travaillant sur les spécificités du corps, le butō se caractérise par sa lenteur, sa poésie et son minimalisme. Les danseurs de Sankai Juku interprètent Meguri le corps presque nu, peint en blanc et le crâne rasé, comme le prescrit la tradition du butō.

Commençons d'abord par louer les effets scénographiques d'une beauté époustouflante qu'offrent les jeux de lumière : ils sont à eux seuls une raison suffisante de contempler cette pièce chorégraphique singulière et intensifient les émotions exprimées par les danseurs. Meguri s'avère une succession de tableaux d'une extrême poésie, où le sacré se manifeste dans chaque geste. L'oeil demeure là, fasciné par la maîtrise des corps, subjugué par l'utilisation d'une palette de couleurs divine; l'oreille se laisse bercé par une musique aussi mystique qu'intemporelle. Un moment exceptionnel qui a, par son caractère hypnotisant et euphorisant, les effets d'une méditation zen...

Photo de Meguri, © Sankai Juku

Meguri de la Cie Sankai Juku

Chorégraphie, concept, direction : Ushio Amagatsu
Musique : Takashi Kako, Yas-Kaz, Yoichiro Yoshikawa
Avec huit danseurs : Ushio Amagatsu, Semimaru, Sho Takeuch, Akihito Ichihara,
Ichiro Hasegawa, Dai Matsuoka, Norihito Ishii, Shunsuke Momoki
Coproduction : Théâtre de la Ville (Paris), Kitakyushu Performing Arts Center (Fukuoka), Esplanade - Theatres on the Bay (Singapore), Sankai Juku (Tokyo)
Avec le soutien de Shiseido
Durée : 1h20

Dates des représentations:

- Les 12 et 13 janvier 2017 à Montpellier - Programmation annuelle Montpellier Danse

- Du 17 au 21 janvier 2017 à la Maison de la Danse - Lyon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer