Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Timéo : la circomédie musicale enflamme le Casino de Paris !

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Cirque Mis à jour : dimanche 18 septembre 2016 22:03 Affichages : 6764

TimeoPar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ Clowns, magiciens, dompteurs extravagants, trapézistes, fakirs, voltigeurs, équilibristes, jongleurs, contorsionnistes, cracheurs de feu s’emparent de la scène du Casino de Paris comme d’une arène de cirque.

Pour la première de Timéo, la file d’attente sur le trottoir n’en finit pas de grandir, malgré la pluie incessante qui tombe drue, et aurait découragé les moins téméraires. A l’ouverture des portes de la célèbre salle de spectacle de la rue de Clichy, le public familial se presse pour obtenir le fameux sésame. Enfants, parents et grands-parents sont sublimés par la beauté et la grandeur des lieux. La salle vibre, les petits sont heureux de jouer les grands à une heure où le marchand de sable est passé, l’ambiance est à son comble. Les allées s’animent du va-et-vient des jeunes vendeurs qui scandent « Le programme, qui veut le programme de Timéo ? », sans compter sur les gadgets multicolorés.
Le grand rideau rouge s’ouvre sur la chambre de Timéo. Il insiste pour que ses parents l’accompagnent voir le cirque installé dans la ville. Sa mère ne cède pas et lui souhaite une bonne nuit. Le sommeil emporte le jeune ado dans un rêve qui caresse ses nuits depuis un certain temps. Son souhait, devenir artiste de cirque. Mais, il y a un hic, Timéo est paraplégique. Il n’a pour fidèle ami que son fauteuil roulant. La réalité, ce sont les moqueries des copains d’école qui le narguent avec leur skate-board, BMX et patins en ligne.
Un matin, Timéo se présente déterminé devant les grilles du cirque Diabolo et demande à un technicien de rencontrer Melody, son idole. Accueilli par la très jolie Lilou, fille d’artistes circassiens, le jeune garçon s’installe en coin et ce, malgré la désapprobation de Monsieur Loyal, particulièrement remonté ce matin-là. Sous le grand chapiteau, la nouvelle de la disparition de Melody se répand de caravane en caravane. Les esprits ont abandonné les acrobates qui n’ont plus tête à répéter leur numéro respectif. Pourtant, le cirque Diabolo doit continuer, même sans son artiste de réputation internationale.
Lilou se lie d’amitié avec Timéo, elle et lui partagent une passion du cirque à des degrés opposés, lesquels finissent par se rejoindre. Lilou, Florence Peyrard, est contorsionniste dans le spectacle. La grâce se mire dans l’élégance des contorsions exécutées. Lilou est généreuse et adorable, Florence Peyrard est une magnifique artiste qui apporte fraicheur et humanité dans le spectacle, in situ.
Les clowns ne sont pas en reste de pitreries pour amuser la galerie. Les répétitions s’enchainent, les artistes circassiens mettent du cœur à l’ouvrage tout en participant activement aux recherches de Melody. Les colères et les prises de position de Monsieur Loyal ne changeront rien, excepté une mauvaise ambiance dans le groupe. Qu’est-il arrivé à Melody ?
La magie du cirque ne s’appelle plus Diabolo, mais Universel. Les lumières éclairent de mille feux la scène, laquelle joue avec les renvois vidéo imaginée pour accompagner Timéo à la conquête de son rêve. Le graphisme du spectacle se conjugue au temps jeunesse, espoir, présent et avenir. La prouesse technique conçue pour Timéo est grandiose comme est exceptionnelle la mise en scène de l’émouvant Alex Goude. Elle atteint les profondeurs de la sensibilité, éveille les consciences, tend la main à la différence. Timéo n’est pas un énième spectacle traitant du handicap. C’est une circomédie musicale innovante préparée et travaillée plusieurs années durant grâce à la synergie d’un collectif d’hommes et de femmes passionnés. Tous ont fait preuve d’un dynamisme hors du commun pour préparer ce spectacle et Timéo voit le jour grâce à leur énergie et leur détermination. Timéo est une fête, un assemblage d’éléments pris séparément qui s’appellent la féérie, un feu d’artifice de bonheur, de couleurs et de tolérance.
Mikelangelo Loconte, Monsieur Loyal sous ses aspects bougons, transmet une sensibilité palpable à la révélation de ses émotions. Un magnifique personnage, un artiste grandeur nature. Les paroles de Jean-Jacques Thibaud, une poésie du présent écrite pour durer et être écoutée à qui tendra l’oreille à la différence. Benjamin Maytraud interprète Timéo en alternance avec Mathias Raumel. Benjamin est entier dans son personnage, rien ne lui échappe. Il le joue avec conviction et le plaisir fait le reste car ses yeux parlent pour son cœur. Timéo est porteur d’un rêve, Benjamin Maytraud est générateur d’espoir. L’handicap, personne n’a le droit d’y rester insensible. Demain, ce sera peut-être votre tour. Une main tendue vers l’autre différent, ce n’est pas de la charité, c’est l’accepter tel qu’il est. Le mot de conclusion : MERCI TIMEO.

Timeo
Mise en scène : Alex Goude
Auteur : Jean-Jacques Thibaud
Compositeur : Julien Vallespi
Chorégraphe : Johan Nus
Producteur : Jérémie de Lacharrière
Directeur de Casting : Bruno Berberes

- Du 16/09/2016 au 08/01/2017 au CASINO DE PARIS  - 16 RUE DE CLICHY - 75009 PARIS
Le Casino de Paris s'engage à accueillir le public en situation de handicap dans les meilleures conditions.

Enregistrer