POP ART – Icons that matter : une exposition pour découvrir ce courant incontournable du XX° siècle

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Expos Mis à jour : mercredi 27 septembre 2017 14:22 Affichages : 337

pop art Par Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Le Whitney Museum of American Art a été fondé par la sculptrice Gertrude Vanderbilt Whitney en hommage aux artistes américains. Au début du XXe siècle, les artistes novateurs éprouvent les plus grandes difficultés à exposer et vendre leurs œuvres aux États-Unis. Dès 1907 et jusqu’à son décès en 1942, Gertrude Whitney consacrera sa vie à acquérir et présenter leur travail : c’est le plus important mécène d’art américain contemporain de son époque. Le musée offre aujourd’hui une véritable anthologie de l’art américain des XX° et XXI° siècle, dont des pièces maîtresses du Pop Art.

Le Pop Art ?
Au début des années 60, les États-Unis voient surgir une génération de créateurs en réaction à l’expressionnisme abstrait qui domine alors. La société de consommation se développe parallèlement à une situation économique en pleine croissance. C’est dans ce contexte que le Pop Art va émerger. Les artistes de ce courant représentent généralement les objets du quotidien et les signes de la culture de masse populaire. Ils s'approprient des figures iconiques comme Jackie Kennedy ou Marilyn Monroe et se servent des techniques employées dans la publicité et la bande dessinée. Les couleurs sont utilisées en aplats uniformes dans des tons intenses. 
Le Pop Art affirme sa croyance en la puissance des images, et c'est souvent avec humour, parfois avec ironie, qu'il dépeint « the American way of life» pour le célébrer et le critiquer en même temps.

Le musée Maillol s’est donc associé avec le Whitney Museum of American Art pour proposer au public un panorama assez exhaustif de l’art américain d’après-guerre (certaines de ces œuvres n’ont jamais été présentées en France). Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Tom Wesselmann ou Alex Katz, Andy Wharol, Jim Dine ou Roy Lichtenstein, tous les grands noms sont présents et permettent de s’imprégner de ce courant qui inspire encore aujourd’hui de nombreux artistes, mais également toute la culture visuelle, de la publicité à la mode…

Agréablement mis en scène sur deux étages, les œuvres présentées sont assez éclectiques pour offrir un regard complet sur ce mouvement. Photographies, peintures, collages, sculptures donnent à voir l’imagination et la radicalité du travail de ces artistes.

Quelques œuvres ont particulièrement retenu notre attention : John Wesley et son « Pooh » qui joue sur le mélange de l’imaginaire enfantin et de la sexualité, la sérigraphie d’Andy Wharol « la chaise électrique » devant laquelle on ne peut se défendre d’un sentiment de malaise, tant le contraste entre le rose bonbon et le sujet de la toile est violent… Mention spéciale également pour Harold Edgerton, scientifique de renom, enseignant au MIT, qui a mis au point un procédé de photo à très haute vitesse ; la série de clichés d’une balle traversant une carte à jouer, une pomme ou encore une banane, est renversante ! Les couleurs, très vives, le côté figé de la photographie qui semble presque irréelle, font osciller le spectateur entre plaisir des yeux et mal-être profond face à la violence qui sous-tend ces images.

Emblématiques du Pop Art, qui interroge la société de consommation, rejette le formalisme de l’art officiel et ouvre grand les portes de l’imagination, les œuvres présentées sont une agréable introduction à ce courant que l’on connaît tous plus ou moins, sans pour autant en avoir saisi la cohérence d’ensemble. On y découvrira aussi des œuvres originales, reproduites partout aujourd’hui, dont on a oublié l’origine (le fameux « Love » de Robert Indiana par exemple).

Une exposition vraiment intéressante, accessible en famille, qui remporte déjà un beau succès !


Exposition POP ART – Icons that matter
Collection du Whitney Museum of American Art, New York

Du 22 septembre 2017 au 21 janvier 2018

Informations pratiques :

Musée Maillol
61 rue de Grenelle 75007 Paris
Ouvert de 10 h 30 à 18 h 30 tous les jours, nocturne le vendredi jusqu’à 21 h 30