LA LÉGENDE NATIONAL GEOGRAPHIC 125 ans d'explorations et de voyages : Une exposition qui ouvre l’œil sur le monde à 360° !

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Expos Mis à jour : dimanche 14 mai 2017 09:21 Affichages : 510

National Par Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ La Galerie de Minéralogie au Jardin des Plantes accueille l’exposition La Légende National Geographic, un parcours de 125 années d’exploration et de voyages.

A l’entrée de la Galerie de Minéralogie, parents et enfants, grands-parents et petits-enfants, jeunes couples, touristes et étudiants se pressent pour découvrir ce que reporters et photographes immortalisent dans des documentaires richement illustrés de photographies dans l’édition papier du National Geographic. Qui n’a jamais feuilleté ou lu un numéro du célèbre magazine qui vit le jour en 1888 aux Etats-Unis et en 1999 dans sa version française? 
La ligne éditoriale s’attache à mettre en scène les coulisses du monde passé et présent. L’homme écrit les lignes de l’histoire de la planète Terre depuis que le monde est monde. Des peintures découvertes dans les grottes de Lascaux aux navettes spatiales envoyées à la découverte de l’univers, que d’aventures et d’explorations ont été menées par des hommes guidés par la passion et par la recherche de la connaissance de l’insondé.
Magnifique est l’initiative d’avoir installé sous la nef de la Galerie de Minéralogie les grandes thématiques chères au National Geographic présentées en 100 photos. Jean-Pierre VRIGNAUD, rédacteur en chef de National Geographic France et commissaire d’exposition, explique : « La nature, les découvertes, les peuples et le journalisme, ces 4 mots sont l’essence même de l’aventure National Geographic telle que nous avons voulu la raconter dans cette première exposition à Paris. »
Avant de rentrer au cœur de l’exposition, il convient de citer le credo du National Geographic : « Mieux on connait la planète, plus on veut la protéger. Bons voyages. »
ZebreLe parcours de l’exposition se manifeste par une grande diversité de photographies belles, émouvantes, impressionnantes, pudiques et surprenantes. Difficile est-il de les citer dans leur ensemble, chacune révèle une aventure humaine grandeur nature et un témoignage extrait à un battement de cœur du monde.
La course au pôle sud. L’explorateur britannique Ernest Shackleton et ses compagnons firent route vers le pôle sud en 1908.
Au nord, une terre inconnue. Robert Peary accompagné de Matthew Henson, de quatre Inuits et de 40 chiens de traineau atteignent le pôle nord le 6 avril 1909 à 12h00. Il clamera : « Le pôle, enfin ! »
A l’assaut de l’Himalaya. Barray Bishop, photographe pour le National Geographic, fut de la première expédition américaine qui atteignit le sommet de l’Everest en 1963. Pour l’anecdote, les rigueurs du froid lui coutèrent ses dix orteils et ses deux auriculaires.
Dans les profondeurs des océans. William Beebe et Otis Barton signent le record du monde à bord de leur batysphère au large des Bermudes en franchissant 923 m en 1934.
L’aventure Cousteau. Le bathyscaphe du Commandant Cousteau s’est posé sous la nef telle une soucoupe volante sous-marine digne de Jules Verne.
On a marché sur la lune. Buzz Aldrin foule le sol de la lune en 1969.
Jusqu’aux étoiles. Anthony Steward, pionnier de l’astronautique, vu en 1940 dans son laboratoire à Roswell (Nouveau Mexique, USA).
Sur la piste des mondes disparus. La Tour Eiffel et le Palais du Trocadéro en 1923. Un homme assis devant le Sphinx de Gizeh en 1921. La Cité Maya d’Uxmal (Mexique) en 2007.
Le temps des épopées. Les autochenilles Citroën de la Croisière Jaune qui empruntèrent en 1931 l’ancienne route de la soie de Beyrouth à Pékin sur 13000 km.
Un carrousel sous lequel sont accrochées les unes du National Geographic. Le monde en suspension.
L’aventure photographique. Des photographies impressionnantes de Carsten Peter, une grotte avec des cristaux géants de sélénite au Mexique en 2008, une éruption en Italie en 2001. David Doubilet a immortalisé de nombreuses prises animalières telles La gueule ouverte d’un requin blanc en Afrique du Sud, la plongeuse au centre du ballet des barracudas.
Approcher le monde. Un banc de platax, un puma mâle, des chimpanzés, un renard polaire, un alligator, un lion, un zèbre, des macaques, un léopard des neiges, une baleine à bosse, un loup nordique et des chevaux sauvages semblent vivre sous le film des photographies.
Portraits iconiques. De très beaux portraits intimes et sincères d’une jeune Algérienne, une jeune Afghane, une jeune femme portant son bébé, le Commandant Massoud, une famille touareg à la sieste, un autoportrait de l’explorateur Robert Peary en 1909.
La Légende National Geographic, une exposition passionnante, ludique et qui demande à s’interroger sur le devenir de notre monde.

LA LÉGENDE NATIONAL GEOGRAPHIC 125 ANS D’EXPLORATION ET DE VOYAGES
- DU 3 MAI AU 18 SEPTEMBRE 2017 au Jardin des Plantes - nef de la Galerie de minéralogie ( Paris)

Crédit-photo ( Zèbre) : Carl E. Akeley