Le maître des crocodiles : règlements de comptes aux îles Banyak

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : samedi 20 mai 2017 08:06 Affichages : 439

maitre des crocodilesPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ Archipel des Banyak, Indonésie, au large de Sumatra. Eté 1984. Leo, sa femme enceinte Isabelle et leur ami Bernard sont venus ici pour réaliser un documentaire sur les ravages de la pêche à l'explosif (méthode utilisée par les locaux). Celle-ci détruit les coraux et entraîne peu à peu la disparition de la faune marine. Dans un avenir proche, c'est même la communauté des Banyak qui devra quitter les lieux. L'équilibre fragile de cette micro-société, particulièrement isolée, ne tient qu'à un fil. Et pour Leo, cette situation est l'une de celles qui préfigurent de la fin du monde tel qu'on l'a connu. Par ce documentaire, il souhaite immortaliser un signe avant-coureur de la chute de notre civilisation.

Seulement leur projet vire au cauchemar. Isabelle, alors partie nager avec les tortues, est happée par un crocodile gigantesque. Leo et Bernard, assoiffés de vengeance et aidés par des pêcheurs locaux, se lancent à la poursuite de l'animal tueur. Sans succès. Il est trop fort, trop rapide pour eux. C'est la fin de l'expédition documentaire, la fin du premier acte. Le deuxième acte se déroule trente ans plus tard. Leo est de retour aux Banyak. Il vient régler ses comptes avant de mourir. Mais son projet de vengeance n'est-il destiné qu'au crocodile qui a tué sa femme ?

En filigrane du "Maître des crocodiles", le scénariste Stéphane Piatzsek et le dessinateur-coloriste Jean-Denis Pendanx livrent une vision écologiste du rapport entre l'être humain et son environnement. Les trois reporters, Leo, Isabelle et Bernard, sont guidés, si ce n'est portés, par l'écologie profonde (promue par certaines organisations écologistes dites radicales). Pour eux, "le droit à la vie et à s'étendre est universel". La vie de tout être vivant, humaine ou animale, doit être considérée avec la même bienveillance. Car le déséquilibre des ecosystèmes met en péril notre civilisation toute entière. Ainsi qui, du crocodile-tueur ou des pêcheurs à la dynamite, est le pire des criminels ?
Avec "Le Maître des crocodiles", Stéphane Piatzsek propose un récit haletant, aux multiples rebondissements, assorti d'une réflexion de fond sur un sujet - malheureusement beaucoup trop - d'actualité. Les dessins et couleurs de Jean-Denis Pendanx, vifs et expressifs, illustrent à merveille aussi bien la richesse des situations, que la diversité des paysages de l'archipel indonésien.
"Le Maître des crocodiles" est une fable moderne, inspirée du bout du monde et, qui sait, peut-être un peu du bout de "notre" monde.

Le maître des crocodiles
Editions : Futuropolis
Auteur : Stéphane Piatzszek
Illustration et couleurs : Jean-Denis Pendanx
Parution : 11 février 2016
Prix : 20€