Karma City : retour réussi pour Gabrion avec un polar haletant au pays de la montre karma

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : mercredi 23 août 2017 15:28 Affichages : 201

Karma CityPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ "Karma City se veut une cité idéale basée sur les lois universelles du Karma dans laquelle la recherche de l'intérêt général prime sur tout intérêt personnel. C'est l'unique but de ses résidents" - Article 1 de la constitution de Karma City.

Karma City signe le retour de Pierre-Yves Gabrion, sept ans après son dernier album "Primal zone". L'auteur-dessinateur-coloriste s'est fait connaître à la fin des années 80 avec "Les Mémoires du Capitaine Moulin-Rouge" (Amazonia en 1987 et Tumuc-humac en 1989), et la série non moins réussie "L'homme de Java" (1990 à 1994). Avec Karma City (tome 1 sur 2, le 2ème n'est pas encore paru), Gabrion dépeint un univers basé sur le concept du karma ; dans lequel chacun doit assumer ses actes. En effet, à la différence de notre société dans laquelle chacun devrait, évidemment, être responsable de ses dires et actions, Karma City impose à tous ses résidents une montre karma indiquant en continu leurs niveaux de karma positif et négatif. Les autorités peuvent en conséquence interpeller, interdire l'accès à certaines zones, enquêter sur les "crimes karmiques" etc...

Dans cette ville du tout-contrôle et ses environs beaucoup plus sulfureux, Gabrion développe un polar musclé et très rythmé, ponctué par les bons mots des enquêteurs et leurs pérégrinations aux quatre coins du territoire.

Le style est moderne et percutant (saluons notamment une coloration très réussie), avec beaucoup de références au comics américain. Personnages et décors (notamment les rues et l'environnement de la cité) nous projettent directement dans l'avenir pas si lointain d'une grande ville nord-américaine. Enfin, les planches de l'album sont très contrastées, dans les lieux et paysages, comme dans les couleurs et le lettrage. Et les cadrages sont variés, au service d'un rythme haletant.

Avec ce premier tome de Karma City, Gabrion fait preuve d'une grande maîtrise à tous les niveaux (rappelons, ce qui n'est plus si courant, qu'il est seul au scenario, dessins et couleurs) et semble avoir abouti son style. L'album parlera aux adultes comme aux plus jeunes.

Karma City
Dessin : Gabrion
Scénario : Gabrion
Collection : Dupuis - "Grand Public"
Genre : Fantastique/ésotérique Suspens & Thrillers Aventure 
Age du lectorat : 15 et +
Prix : 20,95€
Parution : septembre 2016