Flora Banks : comment mener une vie normale lorsque l’on perd la mémoire toutes les deux heures ? 


Écrit par Flavie Dekoste Catégorie : Les ados Mis à jour : dimanche 14 mai 2017 07:57 Affichages : 794

Flora BanksPar Flavie Dekoste - Lagrandeparade.fr/ Flora a dix ans lorsque son cerveau se détraque. Victime d’une amnésie rétrograde, elle garde des choses en tête seulement pendant deux heures, et ensuite les oublie.

Flora a aujourd’hui dix-sept ans et vit dans les Cornouailles avec ses parents. Pour l’aider au quotidien à se rappeler, Flora garde un carnet noir et y note ce qu’elle fait, elle colle également un nombre incalculable de post-it partout, mais surtout elle écrit sur ses mains les choses les plus importantes. Sur sa main droite est écrit : Flora sois forte. Et elle va devoir l’être, mais un jour elle va se rappeler d’un événement…

Flora Banks d’Emily Barr est donc l’histoire de Flora ou plutôt l’une des histoires de Flora lors de ses dix-sept ans. Lors d’une fête où la jeune héroïne a pu se rendre sous la surveillance de son amie Paige, elle et un garçon vont s’embrasser sur la plage. Et pas n’importe quel garçon, puisqu’il s’agit du copain de sa meilleure amie qui est sur le point de s’envoler à Spitzberg, une île de Norvège. Deux heures après cet événement, Flora va se souvenir de l’avoir embrassé. Flora va enfin avoir un véritable souvenir ! 

Une première de couverture sobre. Une quatrième de couverture énigmatique. Le lecteur, en ouvrant ce roman, découvre la jeune fille et son univers si particulier. Tout se déroule au rythme de Flora, il n’en sait ni plus ni moins qu’elle. Et c’est là toute la force du roman. En plus de découvrir et de se souvenir en même temps que Flora, le lecteur subit dans un premier temps toutes les répétitions. L’auteure renforce cette perte de mémoire par cette figure de style pour montrer que l’esprit de Flora est flou et vide de tout souvenir depuis ses dix ans… Puisque oui, nous sommes littéralement dans la tête de l’héroïne. Il y a de quoi être dérouté lorsque l’on vit les doutes, les peurs, les réussites et comme elle, lorsqu’on ne sait pas toujours quoi penser mais surtout lorsque l’on ne sait pas à qui faire confiance. Comment évoluer dans le monde actuel lorsque l’on oublie tout ? C’est ce que Flora va nous montrer au fil des pages. Le début de son histoire, sa propre quête, démarrent lorsqu’elle part à la recherche de Drake, le jeune garçon qui l'a embrassé. Par ce voyage et son affranchissement dans la deuxième partie, on en apprend davantage sur son passé mais également sur sa famille et particulièrement sur son frère. Un personnage haut en couleur dont le seul regret est qu’il soit peu présent.
Même si Flora a du mal à se souvenir, elle va se surpasser et prouver qu’elle peut être indépendante malgré l’amnésie. C’est un personnage fort auquel on peut avoir du mal à s’attacher au début. Car, il ne faut pas oublier que dans ce corps de jeune femme de dix-sept, Flora a toujours dix ans dans sa tête. Son regard sur le monde est simple, naïf mais extrêmement vrai ! 

Un roman où le lecteur est absorbé dès les premières pages et qui se lit d’une traite de par la fluidité de la plume d’Emily Barr. Un roman qui nous fait vivre, où l’on a envie de prendre la main de Flora pour pouvoir l’aider. Un roman qui nous rappelle qu’il faut profiter de chaque instant. « Flora Banks, le livre que vous n’oublierez jamais. » 

Le temps est un élément aléatoire. C’est la chose qui nous fait vieillir. Les humains s’en servent pour organiser le monde. Ils ont inventé un système pour essayer de mettre en ordre le hasard. Tous les êtres humains, tous sauf moi, vivent leur vie découpée en heures, en minutes, en jours et en secondes, mais ces choses ne sont rien. L’univers rigolerait bien de nos tentatives pour l’organiser, si seulement il daignait s’y intéresser.

UN Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.


Flora Banks d’Emily Barr

Éditions : Casterman
Genre : YA, contemporain 
Date de sortie : mars 2017
Nombre de pages : 370 / Prix : 16 €