Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Dom Juan ou les limbes de la mémoire : une introspection théâtrale fort pertinente!

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 7 mai 2018 21:46 Affichages : 519

Don JuanPar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ Quand un des plus grands séducteurs de la dramaturgie classique se livre à une profonde et intense introspection… Intéressant ! Cet éternel Dom Juan, en proie aux fantasmes et peurs qui ont habité sa vie, fait le bilan de sa tumultueuse existence. 

Dans une ambiance intime, aux projecteurs bleus et au mobilier d’un autre siècle, l’atmosphère est propice aux confidences. Tel un patient face à son psychiatre, Dom Juan expose quelques souvenirs de sa vie, avec nostalgie, amertume et mélancolie. Inquiet pour la suite ? Il est raisonnablement bien lucide quant au châtiment qui l’attend…

Sur scène, un vieil homme est allongé sur un divan, l’attitude nonchalante et teintée d’assurance. Il semble fatigué, usé par le temps. Un autre, bien plus jeune, bien plus fringant, prend des notes et suit avec beaucoup d’attention les propos de son compagnon. Il s’agit bien là d’un Dom Juan en fin de vie, qui s’expose au questionnement de son serviteur de toujours, Sganarelle.

Sur un texte fidèle à la version originale, avec quelques répliques finement croisées, Dom Juan, pétri de péchés, dévoile les moindres recoins de sa personnalité. Il répond aux questions les plus indélicates de Sganarelle, scandant à multiples reprises qu’il « avait un cœur à aimer toute la terre ». Il sait qu’il a causé du tort, mais ne se résout à l’expliciter…

Une revisite d’un grand classique de Molière ? Tout juste ! Et cela se savoure, faisant vivre (ou survivre ?!) des œuvres que l’on espère éternelles. C’est avec beaucoup d’intelligence et de perspicacité qu’Audrey Mas et Sonia Ouldammar donnent un nouveau souffle à cette pièce tant interprétée. Les prestations des deux artistes sont également bien louables… C’est que l’on aime ces prises de risque, surtout lorsqu’elles sont couronnées de succès !

Dom Juan ou les limbes de la mémoire
Auteur : Molière (adaptation Audrey Mas)
Avec Patrick Rouzaud, Aymeric Marvillet

Metteur en scène : Sonia Ouldammar

Dates et lieux des représentations: 

- Jusqu'au 20 mai 2018 au Théâtre La Croisée des Chemins
 ( 43 rue Mathurin Régnier, 
75015 Paris)