Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Compartiment fumeuses : un huit-clos aux émotions intenses

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 3 mars 2018 11:51 Affichages : 812

compartimentPar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ Dans un univers où les sentiments n’ont pas leur place, deux femmes nouent une amitié, puis un intense amour platonique. Deux détenues que tout oppose, l’âge, l’éducation, l’origine sociale, la gravité de la faute commise… Mais l’improbable se produit. Dans une représentation aux émotions palpables, trois comédiennes se donnent la réplique avec un talent inégalable, donnant souffle à un texte sublime et poignant. 

Dans un huit clos épuré, composé de deux chaises, deux lits, deux bureaux, l’univers carcéral est dédiabolisé, traité sous un angle nouveau, où la dimension humaine prend toute sa place. C’est le lieu où une femme perdue, en proie aux tourments, goûte à l’amour et à la liberté. C’est sa résurrection après des années de souffrances, qu’elle ne dévoilera que plus tard…
Suzanne, fille de poissonnier, à l’odeur marine, a su se faire respecter avec une attitude pour le moins belliqueuse : « L’agressivité me débouche les bronches ». Elle a laissé derrière elle un fils, dont elle ne parlera que très peu, mais avec douleur et affection.
Blandine de Neuville, une femme de la haute société, raffinée, arrive dans sa cellule et dépose élégamment sa pochette nacrée sur le bureau de sa compagne de cellule. Sa démarche, son éducation, contrastent avec le lieu, le mobilier. Les questions se bousculent : Comment une femme aussi distinguée peut-elle mettre un pied en prison ? Elle est si douce, si aimable, si respectueuse… Le mystère est entier.
Sous les yeux malveillants de la surveillante de prison, les deux femmes vont se confier, s’enrichir de leurs différences, mélanger avec poésie leur univers. Mais cette dernière, rongée par la jalousie, les séparera. Parviendront-elles à se retrouver? Cet amour avait-il un sens ?

Le génie de la pièce repose sur trois comédiennes de très haut niveau, capable de cristalliser le temps, faire naître des émotions intenses dans un huit clos glaçant. La mise en scène est brillante, des effets sonores et visuels en parfaite adéquation avec la tonalité de la pièce. Ecrite il y a plus de vingt cinq ans, le message résonne toujours : l’amour n’a ni temps, ni espace, ni sexe. Un scénario qui touche des sujets brûlants, actuels, intelligent.
Une ode à la liberté envoûtante qu’il serait dommage de laisser filer…

Quelques mots de l’auteure, Joëlle Fossier :

"Compartiment fumeuses" est une pièce dédiée à toutes les femmes qui résistent, s'affranchissent, aspirent à briser leurs chaînes et gagnent leur liberté ».

Compartiment Fumeuses
Auteur : Joëlle Fossier

Avec Bérengère Dautun, Sylvia Roux, Nathalie Mann

Metteur en scène : Anne Bouvier

Mention : photo Béatrice Landré

Dates et lieux des représentations: 
- Jusqu'au 14 avril 2018 au Studio Hebertot (
78 Bis Boulevard des Batignolles
, 75017  Paris)