Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Thaïs : un one-woman-show énergique et pétillant à découvrir!

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 15 janvier 2018 19:43 Affichages : 292

ThaisPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.fr/ Thaïs, c’est le nouveau talent de la scène comique lyonnaise. Une jeune artiste pleine de ressorts qui débarque à Paris pour des débuts plus que prometteurs.

Authentique, sans tabous ni complexes, elle se présente en femme naturelle à l’opposé des stéréotypes classiques. Elle n’a aucun souci à parler d’alcool, de sexe et s’en donne à cœur joie. Sans retenue et sans fausse pudeur. Ce sont de sujets qui la touchent alors elle est bien placée pour en parler. Et partager. Partager est le maître mot tant elle prend du plaisir à évoquer avec nous les sujets de sa vie quotidienne.
De la rencontre d’un mec d’un soir à la pilule du lendemain, de la drague via les réseaux sociaux jusqu’à la caricature des familles nombreuses en passant par ses parents atypiques et l’eczéma (non on ne fait aucun rapprochement entre les deux).

Les thèmes peuvent paraître déjà vus mais elle y apporte sa personnalité et son originalité : trash, directe, crue et subtile à la fois. D’une grande simplicité elle nous fait rentrer dans son univers très rapidement à grandes doses de rires.
De bonne humeur, énergique et pétillante, elle nous entraine dans les errements de sa vie sentimentale.

Elle ose et c’est sa marque de fabrique. Provocatrice, elle croque la vie d’une jeune femme d’aujourd’hui entre complexes, liberté et contradictions.
Le ton est vif, les répliques cinglantes : loin de la princesse, elle déshabille Blanche Neige pour mieux rhabiller ce conte de son propre regard.

Elle gagnerait à parfois plus profiter des nombreux rires de la salle sans enchainer de suite avec une nouvelle vanne. Car le rythme est soutenu et les situations s’enchainent aussi vite qu’un zap sur Tinder. C’est ainsi d’ailleurs qu’elle livre une belle analyse des réseaux sociaux en se créant deux profils pour séduire, l’un naturel, l’autre non. Une belle satire de l’image superficielle que l’on cherche à se donner.

Au-delà de l’aspect corrosif au premier abord, le sous-texte est également pertinent, notamment sur le sketch de la pilule du lendemain quand les pharmaciens rajoutent de la culpabilité sur votre propre culpabilité faite de sexe et d’alcool.

Attachante, on retiendra la qualité de son interprétation avec des expressions, des mimiques et des imitations réalisées avec une grande justesse. Ou plutôt avec sincérité, dans une volonté de prendre et donner du plaisir.
Comme un hymne à l’amour, réinterprétée à la fin du spectacle comme un symbole et un dernier beau moment de partage.

Hymne à la joie!

De et avec : Thaïs Vauquières
Metteur en scène : Stéphane Casez

- Jusqu'au 29 avril 2018 à l'Apollo Théâtre ( 18, rue du Faubourg du temple ,75011 Paris)