Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Feydeau(x) : quand musique, amour et humour riment avec jeunesse et talent

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 22 décembre 2017 00:15 Affichages : 513

FeydeauPar Xavier Paquet- Lagrandeparade.fr/ S’attaquer à Feydeau et trouver un parti pris innovant ? Défi compliqué au vu de tout ce qui a été mis en scène, inspiré ou détourné des pièces du maîtres du vaudeville. Pourtant c’est le challenge réussi par ce Feydeau(x).

L’idée est de mettre en musique trois pièces courtes, un acte chacune, des débuts d’auteur de Feydeau. Trois scènes inédites, originales et peu vues. Et quoi de mieux que de faire jouer par de jeunes comédiens des pièces écrites par un jeune écrivain ? C’est ce que nous propose cette pièce rythmée et très fraiche, enchainant les trois pièces et intégrant la musique en entrée et sortie.

La musique comme ode à l’amour, thème fédérateur de ces trois actes. "Amour et piano", la fougue d’un jeune homme pour une demoiselle qu’il prend pour  aristocrate et qu’elle prend pour professeur de piano. "Par la fenêtre", le regard des adultes sur la fidélité quand une brésilienne vient à la rencontre de son voisin avocat pour rendre son mari jaloux. "Fiancés en herbe", l’espoir des enfants sur leur avenir amoureux et déjà à cet âge l’absence d’illusions.

Un regard sur l’amour par trois prismes différents, trois âges, trois visions du monde mais une même temporalité sur les différentes étapes de la vie de couple et la versatilité des sentiments amoureux. Une jolie mise en musique des thèmes chers à Feydeau : l’absence d’accords parfaits, les envolées humoristiques lyriques, les fausses notes de quiproquos, les mélodies tendres et drôles de l’amour et de l’humour.

Cette pièce tout en énergie, et modernité, apporte par le jeu dynamique des acteurs une vraie fraicheur (beaucoup de naturel et de sincérité dans le jeu des comédiens!). Certes on ne retrouve le rythme effréné, la mécanique huilée et la folie des classiques de l’auteur. Mais déjà les prémices du genre se dessinent...

On pourrait croire que Feydeau fait ses gammes sur ses premières pièces mais elles ne manquent pourtant pas de profondeur. Le questionnement sur l’impossibilité d’être heureux, la dérision pour masquer la désillusion, la critique des mœurs d’une époque. On pourrait même regretter que les trois pièces n’interagissent pas comme un tableau de l’amour ironique, si cruel. Au final, la pièce est comme l’amour : des morceaux de tendresse à savourer comme un enfant plongé dans ses rêves sans se soucier du monde adulte.

Feydeau(x)
Auteur : Georges Feydeau 
Artistes : Laurence Facelina, Louis Victor Turpin, Sébastien Baulain, Mathilde Hancisse, Sébastien Baulain, Nina Poulsen, Basile Alaïmalaïs, Antoine Paulin et Marc Maurille
Metteur en scène : Thierry Harcourt
Durée : 1h10

- Jusqu'au 21 janvier 2018 au Lucernaire ( 53, rue Notre Dame des Champs, 75006 PARIS)