Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

7 d’un coup : une pièce « jeune public » qui parle aux grands qui font peur

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 24 novembre 2017 06:02 Affichages : 260

7 d'un coupPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ Le thème du harcèlement, qu’il soit sexuel ou à l’école, est en pleine actualité. Et du côté de Bordeaux on s’attache à affronter ces peurs dues à l’abus de pouvoir, en général, et au rapport de force en particulier. Notamment de la part des grands… des adultes. Mais pas seulement. La metteure en scène, Catherine Marnas, invite le spectateur, de tout âge, dans les tourments de l’enfance avec sa dernière création, « 7 d’un coup », librement inspirée d’un conte des Frères Grimm (Vaillant petit tailleur).

Il était une fois un petit garçon prénommé Olivier, comme l’arbre : petit, malingre, maladroit, binoclard, et qui préfère les livres aux jeux de ballon. Il est provoqué et moqué par des (faux) durs à capuches. Et comme si ça ne suffisait pas, même les mouches le harcèlent ! Impossible de manger sa tartine de confiture tranquillement. Excédé, il prend un torchon, frappe et en tue 7. D’un coup…. Pas banal. Enchanté de son exploit, il écrit en grosses lettres sur son tee-shirt : « 7 d’un coup ». Et comme il s’en vante et a l’air fier, sûr de lui, les faux durs prennent peur. Car la peur est le thème principal de cette courte pièce « jeune public », qui touchera les adultes accompagnants, grâce à l’humour « Shrekien » (cf. le dessin animé). Notamment lors de l’arrivée en scène de la princesse et de son père le « roâ ». Une princesse qui s’emm… Faut dire ce qui est, et qui en a marre du « protocole » et des robes bouffantes ; ça la bouffe ! Bref, Olivier vivra de nombreuses aventures et se forgera une réputation de redoutable « même pas peur ».
La mise en scène de Catherine Marnas est à la fois sobre et moderne, efficace. Elle détourne allègrement le conte des frères Grimm tout en lui conservant le merveilleux, propre aux histoires de l’enfance (ogre géant, sorcières). Mais ici le géant grince quand il marche, et se vexe quand il perd un pari. Et si la forêt est peuplée d’étranges créatures, la nuit, elles glissent comme sur des smartboards. Ça fout les chocottes mais en faisant des exercices de méditation, de la sophrologie, ou du tai-chi… ça passe.
Coup de chapeau aux quatre comédiens qui endossent les habits de tous les personnages, au point qu’on croirait qu’ils sont au moins deux de plus. Les décors amovibles permettent à l’imaginaire de rêver. C’est d’ailleurs sur cette invitation – à rêver - que s’ouvre ce spectacle positif. Rêvons… Rêvons de surmonter nos cauchemars. En lisant, par exemple, suggère Olivier. C’est magique, un livre, comme le théâtre vivant. On peut s’identifier et sortir du quotidien pas toujours « folichon », pour rester dans le vocabulaire d’un enfant, de sept ans à 77 ans. Comme on disait avant… Avant quoi ? Avant de ne plus avoir peur.

7 d’un coup
Durée : 1 h
A partir de 6 ans
Texte et mise en scène : Catherine Marnas, inspiré du Vaillant petit tailleur des Frères Grimm.
Son : Madame Miniature
Scénographie : Carlos Calvo
Lumières : Michel Theuil
Costumes : Edith Traverso
Assistante à la mise en scène : Annabelle Garcia
Avec Julien Duval (Olivier), Carlos Martins, Olivier Pauls,Bénédicte Simon
Production  :Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine (TnBA)

Dates et lieux des représentations: 

- Jusqu’au 2 décembre 2017 au TNBA (Théâtre du Port de la Lune, à Bordeaux, Place Renaudel. Salle Vauthier) - les mercredis à 10 h 30 et 14 h (après chaque rencontre scolaire une discussion est proposée), les jeudis à 10 h 30 et 14 h ; les vendredis à 10 h 30 et 19 h. Les samedis à 18 h.  Tarifs de 8 à 12 €. Rens : 0556333680 /www.tnba.org

- Le 27 février 2018 à l'Agora, Pôle National des Arts du Cirque de Boulazac

 

Le blog de Guillaume Cherel