Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

12 hommes en colère : une démonstration humaniste brillante de l'effet papillon

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : jeudi 2 novembre 2017 19:51 Affichages : 1509

12 hommes en colèrePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ A l'origine, "Douze hommes en colère" est un drame judiciaire américain du dramaturge américain Reginald Rose “Twelve Angry Men” ( 1953), adapté au cinéma par Sidney Lumet en 1957. Le pitch? Un jury de douze hommes doit décider, à l'unanimité, du sort d'un jeune homme accusé de parricide.

Si ce dernier est jugé coupable, la chaise électrique l'attend. Au début du film, onze jurés le jugent coupable. Seul le juré n°8, un architecte, doute de sa culpabilité et en fait part aux autres. Des failles importantes existent dans l'enquête, comme le couteau qui a été utilisé, les explications des deux témoins dont l'un a une infirmité dû à son âge et l'autre cache par coquetterie sa nécessité de porter des lunettes. Quelques minutes après, l'on re-procède à un vote..et ils sont maintenant deux à voter non-coupables...Pourquoi? "Il faut être courageux pour s'exposer à la raillerie des autres" répond le second à douter... et puis, au lieu d'être tous pressés d'aller retrouver ses activités quotidiennes, tous devraient réaliser ceci : "qu'est-ce qu'une nuit quand un enfant va peut-être mourir?"

La plupart des gens sont des assassins en puissance. Ce n'est pas pour autant qu'ils passent à l'acte."

Au sein d'une scénographie épurée, Charles Tordjman a dirigé avec autant de pertinence que de sobriété cette distribution masculine impeccable. Le texte brillant de Reginald Rose est à l'honneur, chaque comédien incarnant avec intelligence les divers visages et points de vue qui s'égrènent dans ce jury populaire, les intellectuels et les rugueux, les placides et les nerveux, les entêtés et les influençables.

"12 hommes en colère" est une formidable réflexion sur le système judiciaire qui donne la lourde responsabilité à un jury de trancher sur le sort d'un être humain et invite à réfléchir sur ce qui influence nos décisions et notre jugement. L'architecte, l'horloger, le publiciste, l'ouvrier, le patriarche, celui qui vient de la banlieue, le commerçant...tous arrivent avec leurs préoccupations, leur passé, leur présent, leurs préjugés, leurs failles et n'arrivent pas facilement à s'en détacher pour analyser objectivement la situation. L'un clame " Ce n'est pas un combat. Nous avons une responsabilité. Nous n'avons rien à perdre ou à gagner"; pourtant de véritables bras de fer se mettent en place car autre chose s'invite dans ce dialogue. Doxa/ Epistémé...L'opinion et la connaissance. Reginald Rose, au travers d'une galerie de personnages contrastés et représentatifs des diverses couches sociales de la société américaine, montre combien "les préjugés masquent la vérité." D'un bout à l'autre du débat, les personnages nagent "sur des probabilités", détestent l'inconfort que provoque le doute ; certains se laissent influencer par lassitude plutôt que par conviction, d'autres éructent car c'est leur propre coeur qui saigne au travers de cet acte parricide supposé ou parce que l'accusé provient de la banlieue...

Une pièce humaniste salvatrice qui prouve qu'il suffit d'une personne pour faire changer les choses et porte donc un message d'espoir attrayant qui conviendra au public adulte tout autant qu'adolescent ( on ne voit pas le temps passer, vraiment!). Foncez! 

12 hommes en colère

Une pièce de Reginald Rose
Adaptation française : Francis Lombrail
Mise en scène : Charles Tordjman
Avec Jeoffrey Bourdenet – Antoine Courtray – Philippe Crubezy - Olivier Cruveiller – Adel Djemaï – Christian Drillaud - Claude Guedj – Roch Leibovici – Pierre Alain Leleu - Francis Lombrail – Pascal Ternisien – Bruno Wolkowitch
Assistante Mise en scène : Pauline Masson
Décors : Vincent Tordjman
Lumières : Christian Pinaud
Costumes : Cidalia Da Costa
Musiques : Vicnet

Dates et lieux des représentations:  

- Jusqu'au 30 décembre 2017 au Théâtre Hébertot ( 78 bis, boulevard des Batignolles , 75017 Paris)