Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Le Misanthrope : une fougueuse mise en scène d'André Oumansky

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 20 mai 2017 21:12 Affichages : 318

cine 13Par Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ « La raison n’est pas ce qui règle l’amour ». Avec un brin de perspicacité, il est bien lucide d’établir que l’amour n’est pas chose aisée. Quoi de mieux qu’une comédie de Molière revisitée pour faire la démonstration des défauts humains ? Quel autre homme qu’Alceste peut aussi bien mettre en exergue les travers d’une société hypocrite et trompeuse ?

André Oumansky propose une nouvelle adaptation de la célèbre pièce du 17ème siècle : « Le Misanthrope » dans une atypique salle de théâtre, le Ciné 13, où de moelleux fauteuils rouges attendent des spectateurs adeptes de nouvelles expériences théâtrales.

Tous ces défauts humains nous donnent dans la vie des moyens d'exercer notre philosophie.

"Le Misanthrope", célèbre pièce en cinq actes de Molière, se savoure avec toujours autant de plaisir : Alceste, amoureux de Célimène, hait le genre humain, dénonce la faiblesse des hommes, leur couardise et leur médisance. Néanmoins, l’élue de son cœur n’est autre qu’une femme aussi belle qu’espiègle et sournoise…. Quelle ironie du sort ! Célimène n’a qu’une préoccupation : attirer le regard des hommes, entretenir sa cour de prétendants et critiquer allégrement ses compagnes à la cour.

C'est ainsi qu'un amant dont l'ardeur est extrême aime jusqu'aux défauts des personnes qu'il aime.

Dans ce Misanthrope, les vers sont clamés avec beaucoup de justesse par une jeune troupe énergique et enthousiaste. Les personnages défilent pour notre plus grand plaisir : Alceste, Célimène, Philinte, Eliante, les soupirants : Acaste, Clitandre, Oronte…Les tocs d’Oronte provoquent l’hilarité générale à plusieurs reprises, la grâce de l’interprète de Célimène séduit, les regards espiègles de Philinte amusent. Le jeu entre les deux marquis est particulièrement piquant et plaisant : leurs rires et leurs taquineries surprennent et retiennent l’attention par leur caractère burlesque. 

En dépit de quelques longueurs dans le deuxième acte, les interprétations des artistes sont convaincantes, la mise en scène efficace et pétillante. André Oumansky et sa troupe de jeunes comédiens méritent incontestablement les longs applaudissements des spectateurs. Une version du grand classique qui séduit par son originalité !

Et c'est une folie à nulle autre seconde que vouloir se mêler de corriger le monde.

Le Misanthrope
Auteur : Molière
Mise en scène : André Oumansky
Artistes : Justine Thibaudat, Lola Felouzis, Cornelie Havas, Nicolas Natkin, Florian Pâque, Maxime Gleizes, Marc Derville, Anto Mela, Francois Berard, Victor O'byrne

- Jusqu'au 21 mai 2017 au Ciné 13 ( 1, avenue Junot, 75018 Paris)