Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Lucile Drevet : Emergence d’une artiste qui a déjà tout d’une grande !

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Lyrique Mis à jour : lundi 31 juillet 2017 20:11 Affichages : 284

Lucile DevretPar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ Jeudi 27 juillet 2017. Rendez-vous au n° 52, rue Popincourt dans le XIème à Paris. A envolées de moineaux du Bataclan, Daniel Zanzara a ouvert l’été 2016 un lieu dédié aux artistes qui, soucieux de faire connaitre leur famille musicale respective, les reçoit avec le cœur et le sourire. La Passerelle.2, son identité, café-disquaire. Sa particularité, une sélection d’albums d’artistes indépendants. Son poumon, une respiration artistique déclinée au pluriel, la musique, la littérature, la photographie, la peinture. Sa quintessence, l’accueil et la convivialité, la générosité et l’humanité. Les gens du quartier poussent la porte pour lancer un bonjour chaleureux à Daniel et à Mathilde, la charmante jeune femme tout sourire qui l’aide. Les invités d’hier reviennent avec plaisir à La Passerelle.2. Radio trottoir et bouche à oreille sont les meilleurs réseaux pour que cette adresse circule d’artistes à amis, de locaux à nouveaux dans le secteur.
Quelques minutes avant le concert, interview improvisée pour faire connaissance avec l’artiste du concert, Lucile Drevet.
Originaire de Fontenay-aux-Roses, Lucile a découvert la guitare classique en classe de 5ème et a pris des cours jusqu’en terminale. Des études d’arts plastiques à la Fac de Paris 1, une passion exprimée pour la peinture. Lucile, une étoile dans les toiles exposées le temps du concert à La Passerelle.2. La musique l’accompagne encore et toujours davantage chaque jour levé. Auteure, compositrice et interprète, son travail se concrétise par la sortie de son premier EP, Emergence, en mars 2017. Cinq chansons prometteuses qui en disent long sur la qualité textuelle accordée à chaque titre, la composition musicale s’articule autour d’une instrumentalisation éclectique.
Aubépines, Huis Clos, Emergence, Mon Premier Amour, des chansons qui s’inscrivent à la suite d’histoires d’amour éphémères, des relations intenses, des passions jouissives et douloureuses. 2000 Bouteilles à la mer, des paroles criantes de vérité qui dénoncent le malaise du monde.
Les chansons interprétées durant le concert sont ancrées sur la volonté manifeste de décrire la beauté des émotions, le sacre des sentiments, les caresses synonymes de tendresse, les corps à corps soulignant l’alchimie des désirs. L’amour est une science physique composée de pleins et de déliés, une calligraphie qui décline la variation des émotions à l’encre rouge pour les blessures intérieures, à l’encre noir pour l’amour ‘caniveau’. Les mots sont choisis avec justesse et inspiration, exigence et respiration. Les chansons sont toutes aussi belles les unes que les autres, chacune livre un message, libère un souvenir, murmure la pudeur, exprime la douleur qui succède à la douceur. Des titres forts, Ivresse, Laisse mon corps à mon corps, Mémoire Salope, autant de paroles que de rimes inversées traduisant la fragilité d’une relation amoureuse et du corps révélé sous une écorce de vie suspendue à la solitude, au bonheur et à la fierté d’être soi.
Le duo complice Alexandre, multi-instrumentiste, et Marcello, au saxophone, accompagnent Lucile, guitare en mains, le concert durant.
Lucile Drevet renvoie l’expression de ses chansons dans le crépuscule de ses yeux, témoins de ses expériences amoureuses passées.
« Donner de l’espoir aux gens », tels étaient les mots qui ponctuaient l’interview recueillie sur le trottoir. A l’issue du concert, Lucile Drevet a distribué du bonheur, bonheur qu’elle porte à fleur de sensibilité et de sincérité.
Longue sera sa route sur les chemins semés d’écriture et de musique, Lucile Drevet a déjà tout d’une grande.

Ses prochains concerts :
- Le 19/8/2017 : Gironville (91)
- Une date à définir à L’Ogresse (75020)