Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Brassens décliné par Pauline Dupuy et sa contrebasse : un bel hommage au chanteur-poète!

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Lyrique Mis à jour : mardi 7 mars 2017 16:49 Affichages : 1143

ContrebrassensPar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ Georges Brassens, l’homme, le chanteur, aurait été fier de rencontrer la jeune artiste Pauline Dupuy et peut-être lui aurait-il glissé « Il n’y a pas d’amour heureux, mais il y a des gens heureux. » Heureux, faut-il l’être pour entreprendre le répertoire du poète à la pipe arborant sa légendaire moustache de Gaulois sur les routes de Sète à Paris.

 

Pauline Dupuy, en résidence à l’orchestre du CNSM de Lyon en 2007, fait la rencontre des poèmes de Brassens grâce au concours d’amis. Les textes du chanteur lui insufflent l’envie d’explorer son répertoire en s’attachant en profondeur aux relations avec les femmes que Brassens personnifiait avec ses mots, ses refrains, sa voix, sa guitare. Corps de femme contre corps en bois, Pauline Dupuy et sa contrebasse entretiennent un échange intime qui aboutira à la sortie de son premier EP en 2014, Contrebrassens. Le duo Art Deko avec une instrumentation de cuivres et le pop indé, Michael Wookey, l’accompagnent dans cet EP où la voix et la contrebasse de l’artiste tiennent les rôles principaux. Plébiscitée par la presse et le public, la jeune artiste promène Contrebrassens dans des tournées en France, Allemagne, Italie, Pologne et en Israël. Elle assure les premières parties de Thomas Fersen, San Severino, Enrico Macias.
L’album de Contrebrassens, "A l’ombre du cœur" est dans les bacs depuis janvier 2017. Le graphisme de Cécile Echard et les dessins d’Alice Baillaud sont une invitation à découvrir la pureté et la limpidité de la ligne artistique du CD sculpté telle une œuvre faite pour être admirée et écoutée.
Michael Wookey a réalisé l’album en y apportant un savoir-faire signé exigence et expérience. Les titres repris du répertoire à l’ami Georges sont un éloge porté en voix et une découverte musicale à la contrebasse. Les onze titres qui honorent "A l’ombre du cœur" révèlent la simplicité et la convivialité de Georges Brassens, la générosité des mots choisis avec pudeur. Pauline Dupuy les traduit en voix dans une poésie qui glisse des refrains heureux aujourd’hui, demain et les années à suivre. La relation qui lie Pauline à Georges est respectueuse, Dupuy à Brassens, artistique. Cupidon s’en fout si A l’ombre du cœur de ma vie résonne la Chansonnette à celle qui reste pucelle. La religieuse et Les croquants foulent Le verger du Roi Louis. S’il n’y a pas d’amour heureux, Le parapluie s’ouvre sur Le père Noël et la petite fille. Mourir pour des idées, P… de toi, il fallait y penser.
Pauline Dupuy y a pensé car A l’ombre du cœur brille une artiste qui sert les valeurs humaines du copain des Copains d’abord.
Contrebrassens, à l’ombre du cœur, un très bel album, subtil et inattendu, signé Pauline Dupuy.

Le site de Contrebrassens

Enregistrer