Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

No Man’s Louise : un duo de charme qui livre l’amour de beaux textes en chansons et en musique

Écrit par Philippe Delhumeau Catégorie : Lyrique Mis à jour : mardi 17 janvier 2017 06:24 Affichages : 582

No man's louisePar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ A quelques envolées de moineaux du Jardin des Plantes, de la rue Monge et de la place du Panthéon, se niche une salle intimiste ô combien accueillante et conviviale, La Vieille Grille. Laurent Berman et Anne Quesemand sont les piliers de ce théâtre où firent leurs premières scènes Coluche, Romain Bouteille, Jacques Higelin et tant d’autres artistes. Les cafés-théâtres de Montmartre à Montparnasse en passant par le Vème arrondissement ont presque tous disparu de la « Scène parisienne », excepté Le Lapin Agile et La Vieille Grille ! La lie est au fond du vers, aurait pu l’écrire Prévert !

La Vieille Grille a ouvert sa porte pour un soir d’hiver à Caroline Guibeaud et à Dilan Roche, les artistes de No Man’s Louise. Et quelles artistes ! Le talent n’attend pas le nombre des années et preuve en est avec la qualité d’écriture des chansons à textes composées de la main de Caroline Guibeaud, traduites en musique à l’accordéon par l’artiste éponyme et au violoncelle par Dilan Roche. Les chansons interprétées sont des créations originales qui révèlent la profondeur des sens accordés à l’évocation de liberté et d’errance. Les accents sont portés avec intimité et sensibilité sur les thèmes qui sont chers à l’auteure, la nature, la mer, l’homme décliné au pluriel. Les paroles sont une caresse balayée par les embruns de la Méditerranée. Les influences maritimes reviennent  dans quelques titres du répertoire interprété, in situ. La vie est un courant emporté par les tourbillons de la mer. Les souvenirs confondus avec les images du passé échouent sur le sable et la mémoire ressemble à l’écume qui se décroche des vagues. Les vagues d’un temps jauni par les regrets et l’oubli. La pluie, le vent, les landes de terre noyées dans la brume, des fresques du temps écrites pour être portées en voix avec les harmonies musicales qui s’y prêtent. Dilan Roche fait corps de bois et d’âme avec son violoncelle. L’union de l’artiste et de l’instrument qui livre, l’archet plus ou moins appuyé, une musique parfois généreuse, parfois ténébreuse, mais toujours intense et sincère. Les touches nacrées de l’accordéon suivent la gymnastique des doigts de Caroline Guibeaud qui effleurent ou insistent pour donner du volume aux paroles du moment. No Man’s Louise prend ses racines là où les hommes et la nature se distinguent pour ne former qu’un dans un élan allégorique de légèreté, de poésie et d’un souffle de vie éphémère. Les paroles sont l’essence d’une variation sentimentale accordée à l’enfance, la résistance et l’espérance.
Ce concert est un vertige de nostalgie et de bonheur, de tristesse et d’espoir, de vérité et de rêves à croquer… Rue du Paradis ou ailleurs. No Man’s Louise, la délivrance de magnifiques chansons à textes servies avec l’art et la manière à l’accordéon et au violoncelle.

Prochains concerts :
10 Février 2017 : concert au Jam, Marseille (13)
04 mars 2017 : concert à l’Auguste théâtre, Paris ( sortie de leur 1er album à cette occasion)


Toutes les informations sur le site de No Man’s Louise :

https://nomanslouise.jimdo.com/