Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Extinction of a Minor Species : une pièce chorégraphique narrative d’une technicité épatante

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : samedi 23 juin 2018 16:13 Affichages : 339

extinction Par Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Au début était le geste. Le verbe vint après…et si l’animal humain a poussé alors dans ses retranchements la physicalité de sa nature, elle continue de le hanter.

Cette vision de Luisa Sancho Escanero inspire tout l’univers d’Extinction of a Minor Species. Le passé et le futur s’y côtoient entrelacés et le plateau est peuplé de créatures mystérieuses qui évoquent la mythologie grecque avec des Cerbères terrifiants perchés sur des échasses ou se déplaçant en meutes, des faunes joueurs et des nymphes graciles au frémissement de gazelle… tout autant que la science-fiction avec des cyborgs, un décorum galactique et des projections numériques phosphorescentes qui s’animent. Au sein d’une scénographie aux métamorphoses permanentes (de part les variations de lumière, l’utilisation de cages, d’animations vidéo et d’une structure « métallique » aux multiples aspects), les chorégraphies imaginées par Jacopo Godani sont époustouflantes d’inventivité ; elles mêlent à une typologie classique un vocabulaire extrêmement moderne et les corps des danseurs, en tension extrême et d’une grâce méritoire, excellent tout à la fois dans les ensembles acrobatiques que dans les ballets synchrones ou les duos fusionnels où l’oeil jubile d’admirer la virtuosité de chaque geste déployé à l’extrême.
Le spectacle use d’une imagerie troublante, évoquant tout à la fois la mort, les temps originels, un futur fantasmé…et la présence menaçante de filets qui viennent chasser les populations vivant sur le plateau rappelle la menace constante de l’extinction des espèces. Extinction of a Minor Species essaie de retrouver un langage corporel originel, instinctif. Chorégraphie très narrative, elle est accompagnée de compositions musicales originales qui ajoutent encore au mysticisme ambiant. Tantôt le piano ponctue de notes dissonantes chaque mouvement esquissé, tantôt des cordes viennent vibrer sur scène…tantôt s’ajoutent à la mélodie des murmures indéchiffrables, des bruitages oppressants. Si à l’ouverture, il semble que l’on plonge dans les abysses d’Hadès, c’est ensuite en champ des Asphodèles et ses fantômes derrière leurs voiles que le plateau semble se métamorphoser. Et peut-être, un instant, lorsque deux solistes prodigieux occupent l'espace, il semble même que l'on assiste à un ballet entre Apollon et Daphné, Orphée et Eurydice ou quelques divinités graciles à l'orée d'une clairière baignée de lune. Eclairs, visages pris dans des filets en croissants, forêt de silhouettes aux bras-branches ou troupeaux de jambes sur ressorts, être christique au visage baigné d’une longue chevelure ; toutes ces images fascinantes sont interprétés par de remarquables danseurs à la technique époustouflante de grâce, de souplesse et d’expressivité.
Extinction of a Minor Species offre un moment chorégraphique d’une rare qualité - dont la musique originale, entêtante par moments et organique, peut surprendre - et qui donne une leçon de danse mémorable, made in Italy!

Dresden Frankfurt Dance Company - Extinction of a Minor Species

1ÈRE EN FRANCE
Direction artistique, chorégraphie, lumière, décor, costumes, concept musical, structure et dramaturgie, concept vidéo projection : Jacopo Godani
Musique : 48nord (Ulrich Müller & Siegfried Rössert), Strings Parts, Live performed by Kubus Quartett, Rodion Shchedrin, Basso Ostinato for piano, Musikverlag Hans Sikorski, Hambourg, Live performed by Hermann Kretzschmar (Ensemble Modern), Live performed by Hermann Kretzschmar (Ensemble Modern), Improvisation sur le piano par Hermann Kretzschmar (Ensemble Modern)
Animation 3D et illustrations : Amir Andikfar, Jonas Lauströer
Avec 18 danseurs : Felix Berning, Tamás Darai, Daphne Fernberger, Gustavo Gomes, Anne Jung, Clay Koonar, Barbora Kubátová, Amanda Lana, Zoe Lenzi, Viktoria Nowak, Michael Ostenrath, Claudia Phlips, Vincenzo De Rosa, Carola Sicheri, Joel Small, David Leonidas Thiel, Sam Young-Wright, Ulysse Zangs

Production : Dresden Frankfurt Dance Company / En coopération avec Senckenberg Gesellschaft für Naturforschung et Ensemble Modern
Avec le soutien de la ville de Dresde et l’état de Saxe ainsi que de la ville de Frankfurt am Main et l’état de Hesse
Compagnie en résidence à Hellerau - European Center for the Arts Dresden et au Bockenheimer Depot à Frankfurt am Main

Durée : 1h10
Crédit-photo : Dominik Mentzos

Dates et lieux des représentations:
- Les 22 et 23 juin 2018 au Festival Montpellier Danse (34) au Corum - 1ère en France

Extinction