Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Love Chapter 2 : la danse symbiotique et jubilatoire de Sharon Eyal et Gai Behar

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : vendredi 21 juillet 2017 21:02 Affichages : 308

Sharon EyalPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Le premier volet nous avait littéralement éblouis; lorsque s'est achevé le second au même Opéra-Comédie un an plus tard, le parterre s'est levé immédiatement et d'un seul homme pour saluer le prodigieux talent de ces deux chorégraphes. Et l'adjectif est sans doute encore bien en-deçà de leur génie tant ils portent un art de danser, non pas visionnaire ou révolutionnaire mais jubilatoire du fait qu'ils subliment l'instinct de la danse d'aujourd'hui.

Rien de conceptuel dans cela on vous assure; leur chorégraphie est juste une danse de l'émotion qui se ressent dans les tripes parce qu'elle part de mouvements simples, de battements, de convulsions, d'oscillations, de manières de bouger du corps que tout un chacun peut sentir s'esquisser dans ses muscles et ses articulations. L'écriture chorégraphique se nourrit des pulsions de la musique. Chaque mouvement est en symbiose avec les pulsations de la partition sonore.

Chaque corps fascine car il est en totale affirmation physique de sa singularité. La question du genre ici se réinvente...ou s'efface. Emportés dans la spirale du beat, en body clair et chaussettes hautes noires, des corps androgynes hypnotisants nous entraînent dans un tourbillon de sensations excitantes. La présence de la musique électronique donne immédiatement à l'atmosphère un cadre de night-club ; les postures y gagnent quelque chose de très "mis en scène", du côté artificiel de la vie nocturne où le corps devient un vecteur d'exultation puissant, aiguisant nos intrinsèques fragilités comme autant d'harpons de séduction.
Remarquable métaphore de l'humanité et de ses failles, peut-être parce qu'on y perçoit une sublimation de nos pas esquissés, de nos refoulements, de nos angoisses, de nos minutes d'exutoire....nous sommes littéralement conquis par ces performers extraordinaires!

Une claque!

Love Chapter 2 - L-E-V

  • Chorégraphie : Sharon Eyal & Gai Behar
  • Musique : Ori Lichtik
  • Avec : Gon Biran, Darren Devaney, Rebecca Hytting, Daniel Norgren-Jensen, Keren Lurie Pardes, Mariko Kakizaki
  • Lumière : Alon Cohen
  • Technicien : Baruch Spiegelman
  • Répétiteur et directeur de la tournée : Niv Marinberg
  • Agent de tournée : Menno Plukker Theatre Agency, Inc
  • Agent de tournée en Europe : Karen Feys - BeMove
  • Directrice de production : Maya Manor
  • Production : L-E-V
  • Coproduction : Festival Montpellier Danse 2017, Festival de danse du Pour-cent culturel Migros - STEPS (Suisse), Julidans Festival (Amsterdam), Sadler’s Wells (Londres), Freiburg Theater, Freiburg-im-Breisgau, Roma Europa Festival

- Les 6 et 7 juillet 2017 à 20h à L'Opéra-Comédie - Festival Montpellier Danse

A lire aussi : 

OCD LOVE : Sharon Eyal et Gai Beyar transcendent l'obsession en danse