Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Tristan & Isolde : une chorégraphie merveilleuse du Ballet du Grand Théâtre de Genève

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : mercredi 7 décembre 2016 13:47 Affichages : 835

TristanPar Julie Cadilhac-Lagrandeparade.fr/ Opéra en trois actes, composé entre 1857 et 1859, "Tristan und Isolde" est un poème écrit et mis en musique par Richard Wagner d'après la légende médiévale celtique de Tristan et Iseut. Oeuvre souvent considérée comme l'une des plus importantes du théâtre lyrique occidental, en voici l'histoire résumée: alors que la Cornouailles veut s'affranchir de la suzeraineté du roi d'Irlande, père d'Isolde, ce dernier, afin de mater la révolte, envoie sur place une expédition militaire qu'il confie à Morold, le fiancé de sa fille. Avec l'épée qu'Isolde, instruite de l'art de la magie, avait enduite de poison, Morold blesse Tristan, le neveu du roi de Cornouailles mais meurt à l'issue du combat. Tristan sait que seule Isolde dispose de l'antidote contre le poison qui le ronge. Arrivant comme un naufragé sur les rivages d'Irlande sous le nom de Tantris, Tristan est recueilli par Isolde qui, ayant découvert dans la plaie un morceau de la lame de son fiancé défunt, prend la résolution de se venger. Tandis que Tristan dort, Isolde brandit l'épée et s'apprête à tuer Tristan qui soudain s'éveille : le jeune homme ne jette pas un regard sur l'arme mais plonge son regard dans celui d'Isolde qui, bouleversée, lâche le glaive et soigne son ennemi. Quelques années plus tard, la paix est scellée par le mariage du vieux roi Marke de Cornouailles avec Isolde. C'est Tristan lui-même qui est envoyé pour venir chercher la jeune promise, nullement disposée à se résoudre à ce mariage arrangé. Partagée entre la haine et l'amour inavoué et refoulé qu'elle porte à Tristan, Isolde fait préparer par sa suivante Brangäne un breuvage empoisonné que Tristan accepte de boire en toute connaissance de cause. Brangäne, qui a deviné l'amour d'Isolde pour Tristan,remplace en secret le philtre de mort par un philtre d'amour. Tristan et Isolde tombent en extase l'un devant l'autre tandis que le navire accoste, accueillis par le roi Marke. Fin du premier acte. Le deuxième consiste en un chant d'amour. Alors que le roi est parti pour une chasse nocturne, Tristan rejoint Isolde en secret malgré les avertissements de Brangäne. Le tête-à-tête est interrompu par l'arrivée de Marke et de ses hommes. Les amants ont été trompés par le chevalier Melot, lui aussi amoureux secret d'Isolde. Tristan propose à Isolde de le rejoindre dans la mort, blessé par Melot. Dans le derner acte, on découvre que Tristan n'a pas succombé à la blessure de Melot. Dans son château en Bretagne, il est cependant plongé dans une mortelle torpeur...Isolde arrive, il la reçoit dans ses bras et expire. Isolde, désespérée, meurt d'amour elle aussi. Arrivé trop tard, le roi Mark, mis au courant par Brängane du philtre d'amour, venait pourtant les unir et les pardonner...

 

Joëlle Bouvier a imaginé une chorégraphie d'une fort belle facture pour célébrer cette histoire médiévale mythique. On croit y entendre le vent violent des côtes bretonnes et s'y étourdit avec virtuosité le sublime tragique des amours impossibles. Cette pièce dansée s'avère très narrative et est accompagnée d'un escalier en colimaçon superbe d'Emilie Roy - qui syncrétise à la perfection les thématiques de cette fiction. Les lumières orchestrées par Renaud Lagier, les couleurs chaudes et les matières soyeuses des costumes de Sophie Hampe, ont la beauté et la texture des toiles des peintres flamands. Le travail de Joëlle Bouvier surprend au départ par sa théâtralité; chaque geste a sa tension dramatique, la danse se met au service du récit et les corps des non-solistes se meuvent souvent en décors ou deviennent des choeurs vibrants qui nourrissent de leurs "commentaires" l'action principale. On aime notamment l'utilisation de simples planches de bois à l'acte 2 qui génère un travail de groupe aussi esthétique que riche de sens; on applaudit les contrepoints constants ménagés sur le plateau qui ajoute une dimension épique attrayante.

On quitte ce beau travail plein d'images : Tristan, pélerin de l'amour portant sur son dos Isolde recroquevillée dans sa douleur de ne pas pouvoir être à lui seule, Isolde luttant contre le vent dans ses voiles flottants, la terre se déversant d'un plateau tournoyant, Brängane, magicienne et servante, qui veille sur sa maîtresse et colore cette histoire du merveilleux médiéval...La scène finale est grandiose : Tristan et Isolde expirent à l'unisson, âmes blanches et pures emportées dans le tourbillon de vagues d'un monde qui les a broyés.

Ballet du Grand Théâtre de Genève - Tristan & Isolde "Salue pour moi le monde !"
Chorégraphie : Joëlle Bouvier

Assistants chorégraphes : Rafael Pardillo et Emilio Urbina

Musique : Richard Wagner

Scénographie : Emilie Roy

Costumes : Sophie Hampe

Lumières : Renaud Lagier

Avec 
Madeline Wong   Isolde
 / Geoffrey Van Dyck Tristan
 / Armando Gonzalez Besa Le roi Mark
 / Sara Shigenari  Le Témoin / et 
Yumi Aizawa, Céline Allain, Louise Bille, Ornella Capece, Virginie Nopper, Tiffany Pacheco, Mohana Rapin, Angela Rebelo, Lysandra van Heesewijk, Valentino Bertolini, Natan Bouzy, Zachary Clark, Xavier Juyon, David Lagerqvist, Nathanäel Marie, Simone Repele, Sasha Riva, Nahuel Vega.
Photographies : GTG – Gregory Batardon

Durée : 1h30 environ

Dates des représentations :

- Les 22 et 23 Novembre 2016 - Théâtre Bernadette Lafont - Nîmes
- Les 29 et 30 novembre 2016 - Angoulême, France
- Le 2 décembre 2016 - Mérignac, France
- Le 4 décembre 2016 - Périgueux, France
- Le 6 décembre 2016 - Limoges, France
- Le 11 février 2017 - Friedrichshafen, Allemagne
- Les 14 et 15 février 2017 - Echirolles, France
- Les 8, 9, 10, 11, 12, et 13 avril 2017 - Maison de la Danse, Lyon, France
- Les 12 et 13 mai 2017 - Reims, France
- Le 16 mai 2017 - Compiègne, France
- Les 18 et 19 mai 2017 - Orléans, France
- Le 20 juin 2017 - Saint-Etienne, France

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer