Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Reflets dans un œil d'homme : des acrobaties qui en disent long

Écrit par Victor Waque Catégorie : Cirque Mis à jour : mercredi 31 janvier 2018 15:08 Affichages : 857

oeil d'hommePar Victor Waqué - Lagrandeparade.fr/ La compagnie « Le diable au corps » a présenté sa dernière création au domaine d'O le 19 janvier 2018. Critique, le trio décrit avec humour la représentation de la femme dans une société masculine.

Désir. Concupiscence envers la femme. A partir d'un répertoire acrobatique magnifique, ils abordent les réactions masculines face au sexe opposé. Après la construction d'une colonne à 3 tout en caresses, la descente des acrobates est ponctuée de mains aux fesses, de corps à corps. Les messieurs projettent leur partenaire dans les airs puis la réceptionnent en accompagnant ses gambettes du regard. Ces jambes que les hommes fixent avec tant de fascination. Les artistes ont transformé avec brio des acrobaties de cirque en une représentation du désir de l'homme. Fasciné par un corps érotisé.

Un désir qui réifie. La femme n'est plus une personne mais un corps que l'on veut posséder. Sur scène des mannequins inertes vêtus comme la circassienne. Un jean, des bottines rouges, et un manteau plumé de rouge. Les deux hommes traînent, portent et étreignent ces corps. La femme devient un pantin prisonnier de ses compagnons. On ne parvient plus à percevoir qui est qui. Femme ou objet ?

Comment traiter le regard de l'homme sur la femme sans aborder ce corps idéalisé ? Les artistes vont progressivement se dévêtir. Ils enlèvent le bas. Se ravisent. Enlèvent le haut. « Qu'est ce que vous voulez » semble dire la circassienne, de dos et les fesses à l'air, « je suis faite de chair et de sang, comme tout le monde  ».
Finalement, les artistes se déshabillent complètement. Éclairés par une lumière irradiante, on croirait des statues grecques, aux muscles saillants. La voltigeuse, équilibrée sur un bras est portée par son partenaire tandis qu'avec pudeur, les sexes sont cachés par le troisième personnage qui complète le tableau. Un partage d'hommes et de femme, à nu. Quand la pénombre envahit la scène, la figure est démontée. Une nouvelle se prépare. C'est beau !

Si la compagnie partage un message essentiel, « Reflets dans un œil d'homme » est aussi une ode à l'onirisme. Banquines, jeux icariens, mains à mains, les artistes nous étalent un savoir-faire impressionnant de justesse. Des saltos, des portés, des jetés. On en a le souffle coupé.

« Reflets dans un œil d'homme » c'est un cirque engagé, qui vise à faire réfléchir sur la place de la femme dans la société, à partir d'acrobaties. Un appel au respect entre hommes et femmes, sans perdre toute la beauté de ce qui les unit.

Reflets dans un oeil d'homme
Interprètes: Caroline Le Roy, Adria Cordoncillo

Interprète et direction artistique: Michaël Pallandre

Création lumière: Vincent Millet

Régie: Samuel Mathon

Accessoiriste mannequins: Judith Dubois

Costumes: Anne Jonathan
Coproducteurs : La Verrerie d’Alès - Pôle National Cirque du Languedoc Roussillon - Circa - Pôle National des Arts du Cirque – Gers - Midi-Pyrénées
Accueils en résidence 2015-2016-2017: La Verrerie d’Alès - Pôle National Cirque du Languedoc Roussillon Circa - Pôle National des Arts du Cirque, Gers - Midi-Pyrénées Théâtre de Die - Scène régionale Auvergne - Rhône-Alpes La Gare à Coulisses - Cie Transe Express

Dates et lieux des représentations: 
- Le 19 janvier 2018 au Domaine D'O - Montpellier (34)
- Le 1 et 2 juin 2018 Festival AmbiValence, Comédie de Valence

Crédit-photo : Ian Grandjean