Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Jean-Pierre Bodin : "C'est un festival où l'on se déplace avec confiance."

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cirque Mis à jour : samedi 1 juillet 2017 15:14 Affichages : 618

Village en fêtePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/  Brioux-sur-Boutonne est une petite commune de 1500 habitants du Centre-Ouest de la France. Elle accueille la 29ème édition de "Festival au Village" dont Jean-Pierre Bodin est l'un des programmateurs depuis 2004. Longtemps régisseur, puis comédien puis metteur en scène, ce dernier entreprend ainsi régulièrement une réflexion et un travail en milieu rural, qui lui tient à coeur. Nous avions envie de mettre en lumière ce festival chaleureux et qui invite le public à lâcher-prise en compagnie d'artistes de cirque, de théâtre, de musique ou encore des arts de la rue, au sein même d'un village authentique.

Pour commencer, peut-être, pourriez-vous nous raconter qui sont les instigateurs de ce festival et quelle était son ambition initiale?

Christophe Frerebeau, président du festival, décide avec leur troupe de théâtre amateur, de présenter leur spectacle le temps d'un festival en y associant deux spectacles professionnels. L'année suivante, ils décident de présenter uniquement des spectacles professionnels, tout en augmentant le nombre de spectacles chaque année. Des anciennes halles, qui n'existent plus aujourd'hui, sont investies le temps du festival et transformées en salle de spectacle avec gradins d'une jauge de 250 places où se succèdent durant la semaine une douzaine de représentations.

Dans quelle mesure a-t-il pris de l’ampleur ( c’est la 29ème édition cette année, c’est bien ça?)? Ses objectifs et ses caractéristiques ont-ils évolué?
Oui, c'est la 29ème édition. En 2004 l'envie de s'entourer de professionnels fait surface et c'est ainsi par exemple que pour ma part , après qu'ils aient accueilli plusieurs fois mes spectacles, j'arrive en tant qu'artiste associé. En 2005, le festival se déplace sur la grande place du champ de foire, notamment pour la venue exceptionnelle de ce circassien hors norme qu'est Johann Le Guillerm. Une subvention exceptionnelle de la région sera votée et elle deviendra pérenne. Finalement les objectifs de partages et de découvertes sont les mêmes depuis le début tout en évoluant, grâce aux moyens financiers et humains (160 bénévoles...), grâce à la réflexion menée d'année en année du pourquoi et du comment mener ce festival. Un travail a été mis en place cette année avec un sociologue. Toutes ces pensées guident un chemin qui nous entraine vers plus d'accueil d'artistes, de temps de résidence, de création, d'échanges....Aujourd'hui le festival accueil 35 compagnies pour une soixantaine de représentations.

On peut lire sur votre site que ce festival "place l'Humain au centre. Il prend soin de chacun : l'artiste, le public, le bénévole." Par quelles actions et manifestations cette volonté s’exprime-t-elle?
Essayer de tendre le mieux possible vers la reconnaissance et l'accueil les plus justes possibles , que l'on soit artiste, public ou bénévole. C'est donc avant tout l'idée de comprendre chacun, quel que soit l'endroit d'où l'on se trouve...C'est un travail de chaque instant mais qui est essentiel dans le monde où nous vivons . 

Tout se déroule à Brioux-sur-Boutonne. Pourquoi cette commune spécifiquement? Pourquoi a-t-elle donné l’envie d’y faire siéger un festival?
Les fondateurs habitent la commune, le territoire, et ont inscrit leurs envies, leurs passions dans leurs espaces de vie.

Si vous deviez nous parler d’un spectacle de cirque programmé en 2017, lequel serait-ce…et pourquoi? ….Et un de théâtre par exemple?

Le Nouveau Monde/Cie attention fragile, mélange théâtre- cirque, tout ce que l'on aime, l'art au service de l'imaginaire. Gilles Cailleau produit des images, nous raconte l'histoire du XXIème siècle, comprendre et s'approprier les évènements extrêmes et continuer à croire en l'avenir de l'humanité. Pour le théâtre , je dirai, venez voir "Oncle Vania à la campagne", belle expérience à vivre. Les ingrédients : théâtre de l'Unité, la campagne, des gradins en bottes de pailles, donner une dimension universelle à l'oeuvre de Tchekhov, décor naturel et 17 comédiens tout en profitant du coucher de soleil!

De manière générale, les spectacles sont volontairement tout public? C’est un festival où l’on se déplace surtout en famille?
Pour ma part je considère que toute proposition artistique est tout public. C'est surtout un festival où l'on se déplace, en famille ou non, mais avec confiance, où l'on n'achète pas de billets gagnants, mais où on aime découvrir des artistes, où l'on aime être surpris, ou simplement passer un moment autour d'une des merveilleuses assiettes servies à la pergolla et où on se laisse envahir par l'ambiance jusqu'au concert gratuit de minuit.

 Combien de spectateurs lors de l’édition précédente? Pourquoi votre public est-il attaché à son festival? Quelles sont les explications les plus couramment données?
16000 spectateurs, attachés à cette parenthèse artistique, aux échanges, à l'exigence de la programmation, à limaginaire qui va bon train. Notre slogan le résume : "Soif de spectacles!"

Festival au Village - Brioux-sur-Boutonne ( 79)

Du 7 au 15 juillet 2017 

Le site et la programmation

A lire aussi: 

Gilles Cailleau : de Bérénice au Nouveau Monde, l'art du seul-en-scène empirique