Enfers et Fantômes d’Asie : entre tradition et modernité non loin de l'au-delà!

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Expos Mis à jour : lundi 7 mai 2018 21:18 Affichages : 135

AsiePar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ La chair de poule dans un musée parisien ? Avec des fantômes et des créatures terrifiantes venues d’Asie Orientale ? Vous êtes à coup sûr dans la galerie jardin du Quai Branly. Et cette visite vaut le détour… Si votre cœur n’est pas trop fragile !

La force des fantômes, des spectres et des créatures de l’au-delà réside dans leur croyance et dans leur omniprésence dans les cultures populaires, et ce, de tous temps, aux quatre coins de la carte du monde. Cette exposition culturelle se distingue par sa richesse en œuvres artistiques, par ses créations contemporaines et une filmographie asiatique très présente. C’est un parcours réjouissant, jalonné d’effets sonores et visuels avec une multitude de supports artistiques pour le moins percutants. Avis aux amateurs du genre… Les ambiances créées se savourent et regorgent de surprises. On s’en délecte.

La visite débute par une salle aux lumières rouge sang. C’est le voyage pour les Enfers, où les juges attendent le défunt arrivé par le fleuve. Va-t-il aller au Paradis, va-t-il aller aux Enfers où les flammes se dressent fièrement devant lui ? Les supplices sont exposés, en grand format. Le décor est planté, le visiteur n’a qu’à bien se tenir…
L’exposition s’articule en trois grands thèmes : une première présentation des « Enfers en Asie Orientale » avec pour terrain d’étude :  la Chine, la Thaïlande, et le Japon. S’ensuit une opulente présentation des fantômes et vengeurs « Superstars » de ces contrées, pour terminer sur les « chasses aux fantômes » et exorcismes en tout genre.
La quantité des œuvres et leur diversité est remarquable. Le musée offre un panel de supports artistiques percutants : grandes sculptures géantes, anciens décors de films, hologramme, marionnettes, toiles, estampes, statues, masques, costumes… Le tout dans des ambiances contemporaines, avec mises en scène ensorcelantes. Le visiteur ne peut plus s’extirper de cet univers effrayant …
On rencontre « Hannya », femme démon en proie à une jalousie dévastatrice, « Oiwa », revenue hanter son cruel mari, la « Femme Chat », proche du vampire dans la culture occidentale, « Mademoiselle Nak », fantôme le plus célèbre de Thaïlande, « Phi Pop » l’éventreur…
La « J-Horror », nouvelle vague de l’horreur japonaise prend également place dans cette intéressante visite. Pour les plus sensibles, il vaut mieux s’abstenir…

C’est une exposition intelligente, où œuvres traditionnelles et modernes se mêlent pour raconter l’histoire de ces créatures mystiques. L’ingéniosité du travail réside dans l’omniprésence du cinéma japonais, chinois, et thaïlandais.
Le visiteur est sans cesse impressionné, percuté par ces atmosphères finement travaillées. Le résultat est d’une rare qualité. On remercie le musée pour ce voyage exceptionnel, un vrai plaisir !

Enfers et fantômes d'Asie
Exposition Musée Jacques Chirac – Musée du Quai Branly - Paris
Galerie Jardin
Commissaire : Julien Rousseau
Conseiller scientifique pour le cinéma : Stéphane du Mesnildot

Exposition du 10/04/2018 au 15/07/2018