Corail « Cœur de vie » : « Ne laissez pas les récifs coralliens devenir une légende »

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Expos Mis à jour : dimanche 23 avril 2017 07:23 Affichages : 4927

CorailPar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ "Les récifs coralliens sont, avec les forêts tropicales, les écosystèmes les plus riches et les plus productifs de la planète. De même, les océans produisent la moitié de l’oxygène que nous respirons." Un enjeu crucial : leur pérennité et notre survie sont intimement liés. Protégeons ce patrimoine unique, pilier de notre écosystème et de notre survie.

L’aquarium de Paris propose une expérience exceptionnelle dans ses fascinantes eaux turquoises, mêlant poissons, requins, sculptures aborigènes, photographies époustouflantes de beauté et amusantes illustrations marines. L’objectif est double pour cette somptueuse exposition : faire connaître la diversité des fonds marins aux jeunes et aux moins jeunes, tout en suscitant l’émerveillement pour une prise de conscience. Ces splendides coraux, ces poissons aux couleurs rares et extraordinaires, cette harmonieuse nature marine… Leurs jours sont indéfectiblement comptés si l’Homme ne réagit pas au plus vite. Des artistes se sont mis à l’œuvre en proposant un parcours unique, étonnant et captivant dans cette année 2017 dédiée au corail. 

N’y-t-il pas meilleure idée qu’un travail synergique entre art et sciences ?! Ces ambitieux artistes de l’aquarium de Paris réalisent ce défi en touchant toutes les sensibilités, et font résonner dans chaque œuvre, chaque bassin, chaque animal marin le besoin de prospérer loin de toute pratique (humaine) destructrice.

Trois expositions se mélangent dans ce plaisant parcours: des sculptures aborigènes en filets « Australie : la défense des océans », des photographies sous marines « La traversée des apparences » et du street art « Codex en eaux fantastiques ».

Dans les différentes salles, les animaux marins se succèdent sur des sonorités marines: de magnifiques hippocampes frétillent, des murènes ondulent majestueusement, un poulpe laisse découvrir ses étranges tentacules… Petits et grands trouvent leur bonheur et y découvrent une flore et une faune marine parfaitement entretenue. On y observe également de très beaux poissons colorés, qui enchantent les plus petits face à cette merveilleuse nature ! 

Pour les amateurs de requins, une salle leur est réservée. Ils sont nombreux, et font des rondes silencieuses…Un tunnel permet de les observer de plus près. Une  autre salle met en exergue notre fascination pour les élégantes et dangereuses méduses. Un intervenant explique avec beaucoup de passion et d’humour la vie des méduses, leur moyen de reproduction, les dangers liés à ses toxines. Une animation pédagogique très intéressante qui s’adapte à son public, passant en revue les différents types de méduses.

D’autres points du parcours rendent cette visite ludique et captivante : une salle de cinéma présente les moyens de reproduction des animaux marins et donne l’explication en image concernant l’inquiétante disparition des coraux. Une expérience inédite, euphorique pour les plus petits est réservée en fin de parcours : caresser les poissons qui s’agitent dans un beau petit bassin.

De sensationnelles photographies jalonnent les aquariums et les bassins : des étoiles de mers aux couleurs saisissantes, les voluptueuses robes des méduses… Le travail d’Helen Ash est remarquable et donne un souffle de beauté et de finesse à l’aquarium de Paris.

Les hommes protégeront la mer non pas par le devoir, mais par volonté. Il est urgent de saisir le lien vital qui non seulement nous relie les uns aux autres, mais aussi à la planète. Une prise de conscience encore fébrile s’observe dans de nombreux pays. Par mon travail, j’espère éveiller les esprits à la fragile beauté qui nous environne

Hélène Ash, artiste photographe

Le parcours est soigneusement bien organisé et agréable, en offrant un panel très large des diverses espèces marines. Ces dernières vivent dans des environnements adaptées, cette nature marine est bien respectée. On regrettera simplement peut-être le manque d’explications concernant les sculptures en filet de pêche (construction d’Aborigènes d’Australie pour dénoncer l’abandon de ces filets dans les océans). 

A travers ce projet, l’art se met au service de l’environnement, l’artiste aujourd’hui peut inspirer l’engagement ambitieux pour l’environnement, son rôle se transforme pour devenir celui d’un médiateur .

Alexis L. Pomilewicz, président administrateur général de l’Aquarium de Paris.

Et vous, qu’allez-vous faire pour protéger cette biodiversité marine ? Commencez peut-être par aller vous y sensibiliser à l'Aquarium de Paris! 

Exposition : Aquarium de Paris - Corail « Coeur de vie » 

D’avril à fin Septembre 2017

- Australie: la défense des Océans » : des sculptures aborigènes en filets de pêche recyclés

-  « La traversée des apparences » : Hélène Ash, photographies sous-marines

-  Codex en eaux fantastiques  » : du street art pour un bestiaire marin

 Information : 01 40 69 23 23 et http://www.aquariumdeparis.com

Adresse : 5, avenue Albert de Mun/ 2, avenue des Nations Unies, 75016 Paris

Métro : Iena ou Trocadéro

Fermeture des caisses à 18h.

Tarifs Adultes : 20.50 euros

Tarifs enfants : 3 à 12 ans : 13.00 euros

Tarifs réduit : étudiants, seniors, demandeurs d’emplois : 16.00 euros

Enfants moins de 3 ans : gratuit