La mort de Staline : une chronique historique hilarante qui fait putsch !

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : vendredi 26 janvier 2018 12:57 Affichages : 231

La mort de StalinePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Inspirée de la bande-dessinée à succès de Fabien Nury ( scénario) et Thierry Robin ( dessin) parue chez Dargaud et présentée en avant-première lors du Festival International de la Bande-Dessinée d’Angoulême, « La mort de Staline » a déclenché jeudi 25 janvier 2018 au Vaisseau Moebius de la Cité de la BD une salve de rires et d’applaudissements bien mérité.

L’histoire repose sur la manière dont, dans les jours qui suivent l’attaque cérébrale du Petit Père des Peuples, les ministres composant la garde rapprochée de Staline ( Georgy Malenkov, Lavrentiy Beria, Vyacheslav Molotov, Nikita Khrushchev…) entrent en guerre secrète pour prendre le contrôle, les uns aspirant à un changement positif en Union Soviétique, d'autres souhaitant poursuivre dans la même ligne que le défunt secrétaire général…et dans cette atmosphère complotiste où les têtes tombent vite et sans procès, la première urgence reste déjà de rester en vie…

« La mort de Staline » est assurément une petite perle de drôlerie caustique. Comique de situations, de gestes, de mots, de caractères ne cessent de fuser et à un rythme prodigieusement soutenu! Quelle énergie! Dès l’ouverture, avec la nécessité de rejouer un concert qui vient tout juste de s'achever pour un enregistrement exigé en dernière minute par Staline, avec un chef d’orchestre en robe de chambre, un public métissé d’une intelligentsia élégante et d’individus récupérés dans la rue, le ton est d'emblée donné! Jouant tout du long sur les contrastes, le film montre en parallèle les deux faces d’une dictature : celle, souriante et hypocrite, générée par la peur des exécutions, l’autre misérable et terrible de toutes les victimes du régime ( grandes purges, tortures, goulags…). On revisite ici l’Histoire avec un humour grinçant délicieux. Attendez-vous à des scènes d’anthologie à « pisser de rire » comme celle, notamment, du premier soulèvement du corps de Staline jusqu’à son lit, l’embouteillage des ZIS 110, limousines soviétiques, au passage du corbillard, ou encore de la ruée opportuniste vers Svetlana au sortir d'une balade en forêt. Répliques aussi saillantes que délicieuses, distribution d’une exceptionnelle qualité, à l’unanimité on adhère à cette adaptation géniale de la bande-dessinée. Steve Buscemi, Jason Isaacs, Simon Russell Beale et Jeffrey Tambor, pour ne citer qu’eux, nous offrent une parenthèse historique aussi tonitruante de réalisme que de loufoquerie.
La mort de Staline? un cocktail Molotov efficace pour faire éclater le rire et redécouvrir l’Histoire ! Camarades, foncez-le voir dès sa sortie! 
Et (re)lisez la bd dans la foulée! 

La mort de Staline
Date de sortie : 21 mars 2018 (1h 47min)
Réalisateur : Armando Iannucci
Avec Steve Buscemi, Jeffrey Tambor, Olga Kurylenko…

Découvert le 26 janvier 2018 en avant-première au FIBD d'Angoulême ( 45ème édition)  au Vaisseau Moebius de la Cité Internationale de la Bande-Dessinée