Une saison en France : Sandrine Bonnaire, de Paris à Calais

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : lundi 15 janvier 2018 20:32 Affichages : 249

une saisonPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Abbas était professeur de français en Centrafrique...mais il a du fuir la guerre avec ses deux enfants et il espère bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, Abbas a scolarisé ses enfants ( Asma et Yacine) et il vend des fruits et légumes sur un marché ; il y a, d'ailleurs, rencontré Carole. Hanté par les fantômes du passé et notamment celui de sa défunte épouse ( interprétée par la chanteuse Sandra Nkaké qui offre quelques instants de grâce mélodiques), entouré d'autres compagnons d'infortune aux sorts tout aussi peu enviables, Abbas, avec courage, tente d'affronter l'injustice de son destin dans un pays qui ne facilite en rien son intégration. Si le droit d'asile lui est refusé, qu'adviendra-t-il de lui et de ses enfants  ? Et comment Carole, privée du foyer qu’elle a cru reconstruire, pourra-t-elle tenir le coup?

Si "Une saison en France" met en scène des personnages secondaires attachants comme le compagnon d'Abbas, ancien professeur de philosophie devenu vigile devant une pharmacie et brosse une réalité qu'il est louable - et nécessaire - de mettre en lumière, encore et encore, pour éveiller les consciences, le film de Mahamat Saleh Haroun présente cependant un intérêt très limité d'un point de vue esthétique et narratif. Est-ce parce que c'est la première fois que le réalisateur tourne en France? La photographie manque franchement de singularité. Le jeu de certains comédiens est également peu convaincant. Trop construit sur des clichés, le film perd en authenticité et en puissance. Et si l'on est évidemment sensible aux questions vivaces d'où peut conduire le désespoir et de quel choix préférer entre vivre dans la clandestinité et l'humiliation et repartir dans un pays où la guerre met en péril la vie sans cesse, l'on se dit que la bonhomie de Sandrine Bonnaire et d'Eriq Ebouaney ne suffise tout de même pas à gommer les manques de ce long-métrage au rythme poussif qui s'achève dans le no man's land au silence terrible de l'ancienne "jungle" de Calais...

Une saison en France
Réalisateur : Mahamat Saleh Haroun
Scénario : Mahamat Saleh Haroun
Productrice : Florence Stern

Avec Eriq Ebouaney, Sandrine Bonnaire, Aalayna Lys, Léonie Simaga, Bibi Tanga, Sandra Nkaké...
Date de sortie : 31 janvier 2018
Durée : 1h 30min


Film découvert en avant-première le 25 novembre 2017 au Festival Les Oeillades d'Albi