Drôles de petites bêtes : de l'amour et de l'aventure qui raviront les mandibules!

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : lundi 27 novembre 2017 08:41 Affichages : 272

Drôles de petites bêtesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Orage, à l'abri ! Apollon, un grillon saltimbanque au grand cœur, trouve refuge cette nuit-là au village des petites bêtes. Le lendemain, il apprend que c’est la fête de la Reine Marguerite. L’occasion pour le magicien qu’il est de pouvoir peut-être proposer ses services…cependant, sa maladresse, les fantômes de son passé et les préjugés des habitants le conduisent vite à la catastrophe!

En effet, après avoir déclenché une tornade destructrice dans le village, sa naïveté le pousse dans le piège de la cousine de la Reine, la machiévélique Huguette la guêpe. Apollon est ensuite accusé à tort d’avoir kidnappé la souveraine ( alors qu’ils avaient simplement profité d’une pleine lune complice pour fredonner un refrain romantique ensemble…) et c’est la panique dans la ruche ! Marguerite est en réalité la prisonnière des Nuisibles, complices d’Huguette qui saute sur l’occasion pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, Mireille l’Abeille, Loulou le Pou, Carole la Luciole et bien d’autres petites bêtes arriveront-ils à l’extirper de sa geôle?

De la poésie, de la douceur et de l’aventure : voilà un joli cocktail pour ce film d’animation inspiré des ouvrages jeunesse d’Antoon Krings. Au sein d’une nature verdoyante et rêveuse, quel plaisir de découvrir le village de ces adorables petites bêtes, toutes plus colorées et croquignolettes les unes que les autres! Imaginez toutes ces petites abeilles qui, chaque matin, s’empressent (les antennes parfois encore un peu chiffonnées des rêves de la nuit) pour aller butiner les fleurs avec leurs petits paniers, et permettre à la ruche de produire le nectar divin doré! Voyez, là, la nurserie aux airs de manège tendre! Toute cette ruche est dirigée par une Reine adorable et bienveillante...mais qui rêve de liberté et souhaiterait devenir une petite bête ordinaire pour pouvoir échapper à tous ces protocoles répétitifs et contraignants. Alors, la nuit, forcément, elle s’échappe pour profiter un peu du ciel…
De la magie au bout des antennes, des frissons pleins les mandibules, nous ne pouvons que vous inviter à plonger dans les grands yeux bleus d’Apollon en compagnie de vos enfants! Ce pourra même être l’occasion de bavarder avec les tout-petits de l’importance des abeilles et de la menace qui pèsent sur elles, tiens!
« Drôles de petites bêtes », c’est la promesse d’un sauvetage exaltant contre le coup d’état de vilaines guêpes qui se vengent parce qu’elles ne servent pas à grand chose (...même si, c'est vrai, elles sont fort élégantes avec leur corps de mannequin et leurs tenues lors de la soirée masquée! Mais franchement, quelles pestes!), la promesse aussi d’une nuit romantique, la tête dans la lune et les yeux dans les étoiles, pour voir la vie en rose, d’une séquence de music-hall sur plateau de nénuphars, d'un rodéo sur chauve-souris dragon ou encore d’un sirotage chic de miel sous un feu d’artifice. Une invitation à réaliser une fois de plus que l’union fait la force, que l’amour fait des miracles et qu’il ne faut jamais cesser de cultiver son jardin! Foncez découvrir les secrets de la ruche!

DRÔLES DE PETITES BÊTES 
Date de sortie : 13 décembre 2017 
Durée : 1h 28min
De Arnaud Bouron, Antoon Krings
Avec les voix de Kev Adams, Virginie Efira, Emmanuel Curtil…

Découvert le 26 novembre 2017 au Festival Les Oeillades d'Albi 

Les oeillades FESTIVAL « LES ŒILLADES »
104, avenue colonel Teyssier – 81000 – Albi
Tél: 05 63 38 25 17 / 06 24 36 56 12

Du 21 au 26 novembre 2017 a eu lieu la 21ème édition du Festival Les Oeillades. Organisé par l'association Ciné Forum dont Claude Martin est le président, c'est un moment de rendez-vous prisé des Albigeois et on les comprend! Au programme, cette année, dix-sept avant-premières de réalisateurs tels qu'Alexis Durand-Brault, Ilan Klipper, Raja Amari, Emmanuel Finkiel, Marc Dugain, Marie Garel-Weiss, Mélanie Laurent, Robert Guédiguian, Emmanuel Gras ou encore Elsa Diringer... 29 invités ( réalisateurs, acteurs, chefs-monteurs, producteurs...), 12 films coup de coeur projetés ( dont 120 battements par minute, Djam, L'atelier, Le semeur, Prendre le large..), une compétition courts-métrages, de nombreux documentaires présentés dont certains en avant-première comme l'excellent "Makala" ( dont nous vous parlerons très bientôt), des rencontres-débat autour du polar et de nombreuses actions en direction des scolaires et des étudiants. Outre la programmation attrayante et diversifiée de Claude et Monique Martin, l'on saluera aussi l'organisation efficace des projections, la gentillesse des bénévoles qui encadrent la manifestation et les présentations - toujours de qualité! - des films, prises en charge par les programmateurs et autres intervenants toujours pertinents . Un festival de qualité que nous conseillons vivement de découvrir également aux non-albigeois, à l'occasion d'un week-end dans la superbe ville de Toulouse-Lautrec!