Detroit : une fiction documentée coup de poing

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : dimanche 8 octobre 2017 17:42 Affichages : 237

DetroitPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.frÉté 1967: une vague d’émeutes sans précédent secoue les Etats-Unis. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. À Detroit, en plein climat insurrectionnel, des coups de feu sont entendus en pleine nuit non loin d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Les policiers, faisant fi des procédures, soumettent quelques clients de l’hôtel à un interrogatoire d'une perversité effarante pour extorquer leurs aveux. Bilan de cette opération qui tourne forcément mal : trois hommes, non armés, abattus à bout portant, et plusieurs blessés…

Que dire du film de Kathryn Bigelow sinon qu'il est aussi violent qu'indispensable, aussi photographiquement époustouflant que scénaristiquement efficace? Après un prologue explicatif sous forme d'animation de l'histoire des Noirs aux États-Unis, la réalisatrice rappelle le contexte historique et les éléments déclencheurs des émeutes ; se mêle à la fiction des images de documents historiques qui plongent immédiatement le spectateur dans cette époque troublée. Au détour d'une altercation, d'un mouvement de foule, d'un showcase dans un théatre ou de la soirée improvisée dans un motel d'une jeunesse qui a envie de s'amuser, l'on croise au fur et à mesure les protagonistes du drame terrible - tiré d'un fait réel - qui va se jouer. 

Un jouet-pistolet pour faire bisquer les poulets, des flics en pétard, du racisme en bandoulière, une nuit cauchemardesque où la virilité mal placée se fait des gorges chaudes…et des drames aussi prévisibles qu’inévitables dans un contexte socio-historique affligeant. Pas de manichéisme réducteur ni de scènes larmoyantes inutiles, nous sommes à la fin des années 60 ; les frictions entre les noirs et les blancs sont permanentes et la justice n'en a que le nom. Kathryn Bigelow, en compagnie d'une distribution extraordinaire, imagine un thriller dont la tension finit par être insoutenable, l'injustice chahute les tripes et l'impuissance fait hurler de rage. On sort de là profondément secoué mais conscient d'avoir vu un chef d'oeuvre nécessaire, un manifeste humaniste qui va faire date.  

Detroit

Date de sortie : 11 octobre 2017 
Durée : 2h 23min
De Kathryn Bigelow
Avec John Boyega, Will Poulter, Algee Smith, Jacob Latimore, Jason Mitchell, Hannah Murray , Jack Reynor, Kaitlyn Dever

Interdit aux moins de 12 ans

- Découvert en avant-première au Cinéma Diagonal le 1er octobre 2017 ( Montpellier 34)