Je suis circonflexe !

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Coup d’plume Mis à jour : samedi 6 février 2016 17:50 Affichages : 1240

Arnaud TaeronPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ La réforme d'âne supprimant l'accent moustachu qui chatouillait la verve française me laisse rêveuse...L'écriture perd son "hirondelle" ainsi que l'appelait Jules Renard. J'aimais bien les regarder par la fenêtre, ces oiseaux de bonne augure, coiffer de chapeaux pointus le faîte du théâtre en face et ponctuer mon ciel d'arêtes joyeuses, tels les bâtons des croches en musique qui font danser les pylônes à l'horizon sonore. Tout sera donc muet.

Bientôt de l'accent, le benêt impôt aura tué la gamme infinie, la traquant sans trêve jusqu'à la contrôler sous geôle. On ôte à l'âme son rieur bâillement, sa fêlure éloquente par où passait le soleil, et au paysage gourmand de l'orthographe subtil sa cerise sur le gâteau. Sans doute faut-il vivre avec son temps. Pour que naisse l'accent dont on souhaite maintenant gommer l'à-propos, n'a-t-on pas supprimé l' S qui câlinait le T tantôt? Va-t-on rétablir leur enjôleur côtoiement ? 

Espérons que ce n'est pas le chapitre ouvert à tous les envols à pure perte. Car il arrive aussi qu'on meure avec son temps. Sans hirondelles, je ne donne pas trois ans à l'âme pour perdre son accent, ce qui sera grave, et j'entends déjà, dans le silence qu'elles laissent, le martèlement comme la grêle à ma fenêtre, à ma porte sans châssis, des bottes de ceux qui se hâteront de mettre tous les mots à genoux. A quand l'expansionniste despote au règne arbitraire qui sacrifiera dans la foulée joujou, chou et hibou d'un seul sabre sauvage à la gloire subite du très pacifique et placide S, lequel n'a, pas plus que le circonspect circonflexe, demandé quoi que ce soit à personne mais sonne plus politiquement correct que le très controversé X et couvrira le monde soumis de ses allitérations? "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?" Tsss..!!! Racine, comme je me sens seule et exilée dans ce paysage imprudent! Où ira-t-on ainsi, privé de racines, déjà, ... et bientôt de chapeau?

Illustration de Arnoo ( Arnaud Taeron)