Humain.e.s trop humain.e.s : un ton réjouissant, des héro.ï.n.e.s attachant.e.s (et agaçant.e.s) !

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : lundi 11 décembre 2017 22:19 Affichages : 365

humainsPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Humain.e.s trop humain.e.s : un ton réjouissant, des héro.ï.n.e.s attachant.e.s (et agaçant.e.s), des aventures sans temps mort et un chaton mignon, ce sont les arguments sans réplique de ce bouquin incontournable !
Agnès Cleyre est une jeune sorcière ignorée par ses illustres consoeurs. Sa généalogie brumeuse et ses dons erratiques en ont fait une paria. C’est donc avec une immense surprise qu’elle est intégrée dans un convent et doit s’habituer à travailler avec ses deux compagnes. Au même moment, tous les vampires du Cénacle Majeur périssent dans un attentat, laissant à l’étude notariale de son oncle, une délicate succession à régler et la garde d’un mystérieux coffre qui attire toutes les convoitises. L’AlterMonde tout entier semble devenu fou ! Il ne manque plus que la fin du monde dans ce tableau apocalyptique !

Le troisième (et ultime, hélas !) volet des aventures d’Agnès Cleyre et de Navarre se dévore sans temps mort ! On y retrouve la jeune Agnès, plus si naïve que ça, le séduisant Navarre, l’oncle débonnaire (quoique…) Gerfaud et on découvre un charmant chaton (si, si !) et quelques créatures et gargouilles monstrueuses. Vampires et loups-garous se jaugent et s’affrontent au milieu d’humains inconscients de ce qui se trame autour d’eux.
L’intrigue s’étoffe, se promène dans les mythes et l’histoire avec jubilation, tandis que les héro.ï.n.e.s tentent de survivre dans le chaos.

Portées par la plume allègre de Jeanne A. Debats, les péripéties s’enchaînent sans temps mort. Le lecteur familier de cette trilogie retrouve avec plaisir des personnages particulièrement bien campés, avec forces et faiblesses, mais sans aucune mièvrerie. Jeanne A. Debats a l’art des dialogues vifs, percutants, un sens de la répartie particulièrement développé et possède le talent de rendre profondément vivants et humains ses personnages (même les non-humain.e.s. Et les non-vivants, d’ailleurs).

Alternant le récit contemporain avec les aventures d’Agnès et des extraits des carnets de Navarre, qui lèvent le mystère sur son accession à la longue non-vie, le roman oscille entre action débridée et tendresse vache, sans oublier un humour parfois féroce et des convictions défendues avec fougue et virtuosité.

Quant à la fin, elle brille par son inventivité et si les fans que nous sommes regrettons de ne plus pouvoir savourer les aventures d’Agnès et de Navarre, nous ne pouvons que remercier l’autrice de nous avoir offert une sortie digne de ce nom ! 

Humain.e.s trop humain.e.s 
Auteur  : Jeanne A. Debats
Éditeur : ActuSF
Parution : 23 novembre 2017
Prix : 19 €