Wayward Pines : un thriller façon SF divertissant mais pas incontournable

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : lundi 13 mars 2017 22:00 Affichages : 543

Blake CrouchePar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Un agent du FBI, Ethan Burke, se réveille au bord d’une rivière, salement amoché. Les souvenirs reviennent peu à peu : agent des services secrets, il est venu à Wayward Pines, petite bourgade tranquille de l’Idaho, enquêter sur le disparition de deux de ses collègues. Un accident de voiture aux abords de la ville l’a laissé sérieusement blessé et a tué son coéquipier sur le coup.

La situation semble simple, mais les mystères ne vont pas tarder à s’accumuler : pourquoi l’hôpital ne l’autorise-t-il pas à sortir, pourquoi le shérif, à l’attitude franchement hostile, ne lui rend-il pas son portefeuille et son téléphone ? Et tant qu’on parle de téléphone, pourquoi, lorsqu’il en dégote un, ne réussit-il pas à joindre sa famille ou son supérieur au FBI ? Clou de la situation : notre héros s’aperçoit qu’il lui est impossible de quitter la ville (devrais-je dire le « Village » ?) Le cadre charmant se teinte alors d’angoisse : quelque chose ne tourne pas rond à Wayward pines, quelque chose d’infiniment dangereux…

Blake Crouch livre là un roman à suspense, construit comme un thriller, avec des montées d’adrénaline pour le lecteur, comme pour son héros. Toutefois, la construction pêche un peu, les changements de rythme, à certains moments mal maîtrisés, sont un peu lassants. L’abus des phrases courtes et des retours à la ligne intempestifs sonne artificiel et casse les moments de tension. Certains passages traînent en longueur, à coup de descriptions parfois inutiles ou de péripéties qui n’apportent pas grand-chose à l’histoire.

Cependant, l’auteur parvient à capter l’attention avec une idée originale, dévoilée vers la fin du premier tome, et qui remet en perspective tout ce qu’on a lu avant. C’est la bonne surprise de ce qui lorgnait un peu trop du côté du « Prisonnier » jusque-là. Le second tome présente les mêmes qualités et les mêmes défauts que le premier : des longueurs, et une construction pas toujours adéquate, mais finalement un sujet qui arrive à poser des questions très pertinentes – impossible d’en révéler plus tant la révélation de la vérité est un élément-clé de la lecture.

Toutefois, ce second volume ne recèle plus de véritable surprise, il se borne à surfer sur la première, et de tenir en haleine le lecteur en s’achevant sur un cliffhanger digne d’un film catastrophe, mais qui n’apporte rien de fondamental au contexte, se contentant de placer ses personnages dans une situation de danger extrême.

Wayward Pines
Auteur : Blake Crouch

Éditeur : J’ai lu
Parution : 5  octobre 2016 ( Tome 1) et 19 octobre 2016
 ( Tome 2)
Prix : 6 €