Pauline

Power : le problème américain en question

Écrit par Hakim Malik Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : vendredi 6 juillet 2018 15:18 Affichages : 105

powerPar Hakim Malik - Lagrandeparade.fr/ «  By any means necessary! » , «  I have a dream ! » ; les mots claquent comme des slogans issus de la lutte de deux figures emblématiques pour les droits des noirs américains: Malcolm X et le Docteur Martin Luther King.
Ces deux hommes, nous les croisons dans le roman de Michaël Mention. Dès le premier chapitre le ton est donné. C’est un roman brut de décoffrage, chaud comme les rues de Los Angeles l’été, un roman poignant à l’image des poings levés de ces athlètes afro-américains lors des jeux olympiques d’été au Mexique en 1968.
Le roman raconte la naissance d’un des plus importants mouvements afro-américains: le Black Panther Party. L’évocation du ghetto : son rythme, ses pulsations, ses pulsions, son quotidien entre drogue et violence, activisme et espoir. Avec un style presque scandé, l’auteur évoque une époque de l’Histoire des états-unis d’Amérique qui semble relater des faits ayant eu lieu…hier.
Pas à pas on découvre l’éveil des esprits à la connaissance par le biais de la lecture de textes importants, fondateurs, révolutionnaires (Frantz Fanon,…..) ; des hommes désoeuvrés mais toujours l’esprit vif et lucide, l’oeil observateur et le regard sans concession. L’éveil des fondateurs de ce grand mouvement. Page après page, une tension, d’abord à faible intensité, va grandir, puis se diffuser jusqu’à annoncer les déflagrations futures.
J.Edgar Hoover, l’homme de l’ombre, l’homme le plus puissant du pays et qui fut en réalité le véritable dirigeant du pays, l’oeil et l’oreille partout, inlassable collecteur d’informations, névrosé, paranoïaque, cet homme sera implacable quand à l’anéantissement du mouvement black Panthers.
« Power » fait partie de ces romans que l’on peut qualifier de nécessaires et d'essentiels.
Le style ne fera sans doute pas l’unanimité, finalement c’est subjectif et on s’en moque; le sujet, le travail de Michaël Mention fait et doit faire l’unanimité.
We the people : Nous le peuple ! Comme le pensait l’immense James Baldwin, il n’y a pas de problème noir ou de problème blanc aux états-unis mais bien un problème américain.

Power
Auteur : Michaël Mention
Editions : Stéphan Marsan
Prix : 20€
Disponible
352 PAGES