Pauline

Au nom de la mère - Une tête de nuage : Erri De Luca revisite la Nativité

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 20 mai 2018 16:08 Affichages : 89

Au nom de la mèrePar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Les deux derniers opuscules d’Erri De Luca sont consacrés à la Nativité. Depuis plusieurs années il s’est attaché à des recherches sur la religion juive et les écritures de la Tora, un travail remarquable et d’une grande richesse. En revisitant l’histoire de la Nativité, universellement racontée, étudiée, interprétée, déformée, l’auteur dans un premier volume titré "Au nom de la mère", structure son récit autour de Miriam, la jeune juive, fiancée à Iosef, quand elle tombe enceinte avant le mariage, ce qui est interdit et réprimé par la loi…panégyrique de cette femme, de cette mère, de cet esprit. Dans « Une tête de nuage », Erri De Luca fait une nouvelle lecture de la vie de Jésus à travers Miriam et Iosef ses parents. Ils se sont rencontrés en Galilée au nord et doivent faire noces à Nazareth. Miriam annonce à Iosef qu’elle attend un enfant dont il n’est pas le père…elle croit qu’elle est enceinte d’un présage, d’un augure ; il croit en sa parole, en une inconcevable réalité… "En amour, croire n’est pas céder, mais renforcer, ajouter quelques poignées de confiance ardente." Iosef « fait front à la loi et à la médisance, il épouse Miriam enceinte mais pas de lui »…L’écrivain italien va dépeindre la vie de ce couple, simple, des parents qui vont élever leur fils Jésus dans une immense complexité.

Erri de luccaLes dialogues sont intenses, perlés d’ironie, une construction dramatique en trois actes, des textes d’une rare émotion et d’une force biblique. Lors de la crucifixion Jésus prononça à Luc une dernière phrase : "Dans ta main je vais confier mon vent." « Le nouveau-né sort du ventre les poumons fermés et sa première respiration vient de l’extérieur pour en forcer les alvéoles, les ouvrant, séchant et déclenchant les pleurs de la première ouverture. Le vent vient du dehors, de cette première respiration, et il est rendu avec la dernière. »
Un exercice magnifique, lumineux d’Erri De luca. 

Au nom de la mère - Une tête de nuage
Auteur : Erri De Luca
Editions : Gallimard

A lire aussi : 

Erri De Luca : « L’écriture, c’est la possibilité de préciser la réalité »

La nature exposée : le dernier roman mythique et mystique d'Erri de Luca

Le plus et le moins : les paraboles d’Erri De Luca

Erri De Luca : un court récit superbe sur la souvenance du nazisme et de la shoa