Pauline

Si un inconnu vous aborde : Laura Kasischke, le banal en majesté

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : lundi 11 septembre 2017 20:25 Affichages : 232

InconnuPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une impeccable préface de Véronique Ovaldé- c’est bien le moins qu’on pouvait attendre en ouverture de « Si un inconnu vous aborde » de l’Américaine Laura Kasischke, 55 ans, professeur de langue anglaise et d’écriture. Voici donc un recueil de quinze nouvelles, le premier du genre pour cette auteure remarquée pour des romans (« Rêves de garçons » et « La Couronne verte ») ou encore un recueil de poésie (« Mariées rebelles »). Parlant de cette écrivaine vivant dans le Michigan, Véronique Ovaldé évoque « son acuité, sa manière de parler des faubourgs de la vie… j’aime son humour bien sûr, un humour plutôt bienveillant, comme si elle regardait de jeunes enfants s’ébattre dans un grand jardin et qu’elle secouait la tête, incrédule ».

Au hasard et au fil de pages des quinze nouvelles de "Si un inconnu vous aborde", il résonne des airs souvent entendus chez une autre auteure américaine et prolixe, Joyce Carol Oates. Ainsi, on lit : « Ne devrait-il pas y avoir une espèce de rituel avec marche interminable sur charbons ardents sous le regard des anciens invités au mariage, invités qui pleureraient et lanceraient des pierres sur le dos dénudé des divorcés. Rituel suivi du traditionnel Bûcher des Cadeaux. Tout le monde réuni pour voir le grille-pain et le mixeur exploser. Après quoi, il y aurait la noyade sacrificielle d’une demoiselle d’honneur, celle qui a attrapé le satané bouquet, pourquoi pas ? » On lit et on se dit qu’avec un insolent talent, Laura Kasischke manie un art imparable et follement délicat de l’uppercut verbal. Dans ses quinze nouvelles parues outre-Atlantique en 2013 et traduites par Céline Leroy, l’Américaine se balade en toute tranquillité, en toute modestie dans des contrées où règnent l’étrange, le dérangeant et aussi l’ironie.
Avec Laura Kasischke, ici en nouvelles dans « Si un inconnu vous aborde » tout comme dans ses romans, c’est la dénonciation des aliénations de la société américaine, pas seulement celle qui a fait de Donald Trump le président mais aussi et surtout cette société des gens ordinaires. C’est Mona (qui donne le titre à la première nouvelle du recueil), c’est aussi « Notre Père », ou encore « La maîtresse de quelqu’un, l’épouse de quelqu’un »… « Tout allait bien. Rien que du très banal. Et de toute façon, c’était quoi le banal ?
 Tout était banal ». Chez Laura Kasischke, en vedette est le banal- on serait tenté d’écrire qu’il explose en majesté. Parce que c’est bien d’une explosion qu’il s’agit dans ces quinze nouvelles- mais une « délicate explosion » comme le note Véronique Ovaldé dans sa préface, pointant chez l’auteure américaine une « délicatesse de ballerine » et une « précision de médecin légiste ». Longtemps après avoir fermé « Si un inconnu vous aborde », on songe encore et encore à ce père divorcé dévoré par l’angoisse quand il se rend à la fête d’anniversaire de sa fille, à ces clients anéantis par le stress dans un supermarché surpeuplé un 4 juillet- jour de la fête nationale américaine, ou encore à cette petite fille dévastée à la seule idée de devoir se séparer de sa vieille poupée. Et, par hasard, si un inconnu vous aborde, votre vie explosera… délicatement…

Si un inconnu vous aborde
Auteur : Laura Kasischke
Editions : Page à page
Parution : 19 aout 2017
Prix : 18 €