Pauline

La viande des chiens : noir sur noir pour Misha Halden

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Polars Mis à jour : lundi 13 mars 2017 21:47 Affichages : 529

Le sang des loupsPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Roman noir, écrit au rasoir. Son univers plonge dans le glauque transgénérationnel des âmes humaines -enfin humaines ou mutantes, à la frontière de l'enfant-sauvage. Un espace clos dans lequel on entre par effraction comme ce rôdeur mal avisé chez le héros, et où on risque comme lui de laisser la peau. Tout est sombre ici, de l'intérieur du train où se fait agresser un jeune soldat tout à la tendresse de son imminente paternité, aux bois d'où sortent des louves captives la nuit pour mordre les mollets des bien pensants, en passant par le quotidien d'un héros qui boycotte l'imposture urbaine, un aigri hirsute du genre qui ne parle qu'à son potager, et jusqu'à l'écriture de la romancière, désagréablement dense et très resserrée, laissant le moins d'air respirable possible. Prenez une bonne inspiration avant l'apnée forcée dans l'imaginaire sombre de Misha Halden: allez dans les bois -... non! plutôt un bol d'air par la vitre du train qui vous ramène ce week-end... Non plus, surtout pas! Le plus sûr par ces temps que courent, c'est encore de feuilleter la Grande Parade, d'une chronique à l'autre, tranquille, chouchouté, au chaud. Une morsure de loup est si vite arrivée quand on y réfléchit.

La viande des chiens
Auteur: Misha Halden
Editeur: Fleuve Noir
Parution: 10 novembre 2016
Prix: 18,50 euros