Pauline

Eugen Chirovici : La vérité peut-elle exister à travers des « Jeux de miroirs » ?

Écrit par Félix Brun Catégorie : Polars Mis à jour : mardi 31 janvier 2017 16:59 Affichages : 379

Jeux de miroirPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Peter Katz, un agent littéraire, reçoit une étrange lettre d’un certain Richard Flym, accompagnée d’un manuscrit dans lequel ce dernier retrace ses années étudiantes ; "Or il y a quelques mois, j’ai fait une découverte importante, qui m’a remis en mémoire une série d’évènements dramatiques survenus au cours de l’automne et de l’hiver 1987, pendant ma dernière année à Princeton. Vous croyez avoir oublié quelque chose-un évènement, une personne ou une situation- et puis, brusquement, vous vous rendez compte que vos souvenirs prenaient la poussière dans un recoin de votre esprit mais qu’ils ont toujours été là, aussi nets que s’ils dataient de la veille." Le manuscrit dévoile ses relations contrastées et singulières avec Laura sa colocataire, brillante étudiante en psychologie ; "J’avais finalement décidé de lui faire confiance : il y a des moments où on a juste envie de croire qu’un éléphant peut sortir d’un chapeau." De même Richard raconte les fréquentations, les liens qu’ils entretiennent avec Joseph Wieder, professeur connu et reconnu de psychologie cognitive qui a engagé de mystérieuses recherches sur la mémoire. La lecture du manuscrit révèle de nouveaux éléments sur le meurtre de Joseph Wieder qui a semé un trouble considérable aux Etats-Unis dans les années quatre-vingt…mais le texte s’arrête avant tout dévoilement sur cet assassinat.

Richard Flym est disparu, l’énigme est inachevée, existe-t-il une suite du manuscrit, que sont devenus les suspects et les témoins … ?
Peter Katz, convaincu de détenir les éléments d’un roman à succès, va demander à John Keler, journaliste d’investigation, de mener une enquête, et de poursuivre l’écriture du livre. Mais celui-ci va être confronté à des indices tronqués, à des pistes sans suite, à des mémoires défaillantes, à des vérités à plusieurs visages, à des « Jeux de Miroirs »…. Jonh Keler  va appeler à la rescousse Roy Freeman, le vieux flic retraité qui avait quelque peu bâclé l’instruction de ce crime. "Tous avaient commis des erreurs d’interprétation, parce qu’ils avaient été confrontés à leurs propres obsessions en essayant de regarder par une fenêtre qui en réalité, était un miroir."
Eugen Chirovici nous livre un thriller exceptionnel, captivant, obsédant même, qui nous immerge dans les mystères de la mémoire, la pensée rémanente. Peut-on oublier un évènement, et créer un faux souvenir ? L’écriture est simple, énigmatique ; l’auteur joue de l’analepse, gardant le lecteur en suspens et en émoi jusqu’à la fin,  usant de métaphores à propos et mettant en scène une galerie de personnages hors du commun…. "la plupart des gens préfèrent les belles histoires bien tournées aux vérités aussi complexes qu’inutiles." Ce n’est pas le cas de cet immense roman.

Jeux de Miroirs
Auteur : Eugen Chirovici
Traduction : traduit de l’anglais par Isabelle Maillet
Editions : Les Escales

Parution : 26 janvier 2017 / Prix : 21,90€

Enregistrer