Pauline

Chronique d’une fin de règne : un pamphlet remarquable

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : lundi 27 mars 2017 17:21 Affichages : 925

RègnePar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Les dernières semaines du quinquennat annoncent une bataille féroce pour ravir le trône de François IV….une fin de règne sous forme d’ "exit" ! François-le-ravi, le Duc de Bordeaux, Nicolas-le-teigneux, le Duc d’Evry et peut-être le Duc de Sablé…vont-ils disparaître du paysage politique ?
Cette ultime chronique qui débute avec l’attentat de Charlie Hebdo et s’achève avec la nomination du Duc de Sablé comme candidat de la droite à la prochaine élection présidentielle, laisse un goût acide, acrimonieux, quand bien même on éprouve une véritable volupté, une jouissance même à sa lecture. Avec sa plume toujours trempée dans le sarcasme, le réalisme et la dérision, Patrick Rambaud se joue à la manière d’un La Bruyère et d’un Saint-Simon, du théâtre politicien français, qui ciselant avec la précision d’un orfèvre les portraits de ce beau monde qui envahit la lucarne télévisée et médiatique au quotidien. De François-le-radieux à François–le-compatissant, de Nicolas-le-jaloux à Nicolas l’empoisonneur, des Ducs d’Evry, de Bordeaux, de Sablé au Comte Macron, sans oublier Melle de Montretout et sa nièce Marionnette….tous les acteurs de cette comédie de l’Histoire sont sur scène.
Au-delà de ses vacheries et de ses égratignures qui n’épargnent personne, Patrick Rambaud dénonce également les dérives d’une société et du jeune citoyen "hypnotisé par ses écrans ; il grignote sans le regarder son steak in vitro coloré à la betterave, qui étouffe deux ronds de pain mou"  et qui risque de tomber « dans les pattes d’un iman électronique qui convertit les introvertis ».
L’international n’est pas absent de ce brûlot caustique avec "le Donald[qui]fût élu à la Maison Blanche malgré ses mauvaises manières, ses injures, sa vulgarité et ses énormes mensonges, mais la vérité semblait ne plus servir à rien ;"…mais aussi  le tsar Vladimir et le sultan de Turquie…et les autres.
C’est certainement l’épigramme le plus sombre écrit par Patrick Rambaud sur cette fin de gouvernance de François l’onctueux, avec les attentats terroristes de Charlie, du Bataclan, de Nice… dans un royaume décadent où certain "voulait redresser le pays malgré ses habitants et préférait la France aux Français." Un pamphlet remarquable pour comprendre l’histoire politique.

Chronique d’une fin de règne
Auteur : Patrick Rambaud
Editions : Grasset
Parution: 1 mars 2017
Prix : 16,50€

A lire aussi :

Patrick Rambaud : l’impassible et impossible règne de « François le Petit »